Au cours de son entretien accordé à Elle, Brigitte Macron a une fois encore montré qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche et qu’elle savait faire preuve d’autodérision. 

Brigitte Macron n’a certainement pas fini de nous surprendre. Trois mois après l’élection de son mari à la présidence de la République, la nouvelle Première dame a accordé sa toute première interview au magazine Elle.Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’entre ses confidences sérieuses et parfois même dramatiques, elle a su parfois se montrer très drôle.

"Bien sûr, on petit-déjeune, moi avec mes rides, lui avec sa fraîcheur"

Evoquant sans ambage ses 24 ans d’écart avec son mari, Brigitte Macron n’a pas hésité à parler de leur quotidien. Un sujet qui donne lieu à de nombreuses moqueries et dont elle a visiblement choisi de rire. "Bien sûr, on petit-déjeune, moi avec mes rides, lui avec sa fraîcheur, mais c’est comme ça", a-t-elle lâché. Mais si l’épouse du président sait aujourd’hui comment passer outre les remarques désobligeantes sur son couple, elle reconnaît cependant que cela n’a pas toujours été le cas et dévoile comment elle a réussi à en faire fi : "J’ai fini par me dire : ‘Bon, tu le vis mal, mais tu te tais’. Après, ça passe".

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Brigitte Macron fait preuve d’autodérision concernant sa différence d’âge avec son mari. Pendant la campagne présidentielle, L’Express avait rapporté une petite phrase prononcée dans les couloirs du QG du candidat d’En Marche ! : "Il faut qu’Emmanuel réussisse maintenant. Vous imaginez la tête que j’aurai en 2022 ?".

En vidéo - L'impossible deuil de Brigitte Macron

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité