Philippe Besson a récemment dévoilé son ouvrage Un personnage de roman, sur Emmanuel Macron. En pleine promotion de son livre, l’auteur livres d'autres anecdotes sur le couple présidentiel...

Emmanuel Macron n’est pas du genre à montrer ses sentiments, sauf quand il s’agit de Brigitte Macron, c’est ce que nous apprend Philippe Besson dans une interview à Gala, en kiosque dès jeudi.

Ce dernier a passé des mois avec celui qui n’était encore que candidat à l’élection présidentielle et en a tiré un livre, Un personnage de roman, dont il assure la promotion en ce moment. Au cours de ses déplacements avec Emmanuel Macron, il a pu analyser à quel point le président et sa femme sont proches. "Il est très attentif et très attentionné avec elle. L’embrasse souvent, écoute son avis en réunion. En déplacement, il cherche sans cesse son regard. Même devenu président, il garde du temps pour elle", raconte Philippe Besson à Gala.

A lire aussi : Brigitte Macron : ce sms que Carla Bruni-Sarkozy lui a envoyé 

D’ailleurs si le président se fiche des attaques à son encontre, Brigitte Macron est vraisemblablement "une ligne rouge pour lui". "Brigitte est la part d’humanité d’Emmanuel Macron. Et la part non négociable. Il se souvient de la violence à laquelle ils ont été confrontés pour imposer leur couple. "On a été traités comme des parias", dit-il. Cela a forgé sa volonté et lui a donné de la force. L’essentiel pour lui se joue là, dans le noyau familial. Sa mère le décrit d’ailleurs comme un garçon sensible", précise Philippe Besson.

Un couple aimant mais discret

Si Philippe Besson juge la relation "très égalitaire" entre Brigitte et Emmanuel Macron, il estime que le président n’est pas "féministe" pour autant. "Ca n’est pas un macho, mais sans doute pas un féministe non plus ! Il a conscience qu’il a baigné dans une culture mâle, guerrière, lorsqu’il travaillait dans la banque notamment, et qu’il doit se déprendre de cela", précise-t-il.

Publicité
Il ne faudra pas compter en revanche sur le couple présidentiel pour étaler en détail sa vie privée, ce pour des raisons aussi professionnelles que personnelles : Emmanuel Macron "n’a pas beau-coup d’amis" et estime également "qu’un président doit cultiver une part de mystère".