Les caméras de la chaîne Public Sénat ont filmé Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense, en train de faire un bras d'honneur mardi 30 octobre. Loin de s'en excuser, ce dernier s'est exprimé hier sur son geste et le justifie. Planet.fr revient ce dérapage.

Non, Gérard Longuet ne s'excusera pas pour son bras d'honneur filmé en direct par les caméras de la chaîne Public Sénat. Mieux, il le justifie.

L'ancien ministre de la défense avait été surpris hors antenne (mais pas hors caméras !) mardi 30 octobre en train de faire ce geste lors du générique de fin de l'émission Preuve par 3. Les raisons de ce bras d'honneur, d'abord floues, ont été l'objet de nombreuses spéculations. Invité sur le plateau afin de s'exprimer sur le mariage homosexuel, certaines associations de défense des droits des homosexuels ont d'abord pris ce geste pour elles avant que la chaîne ne relate sa version. Selon laquelle Gérard Longuet aurait en fait réagi à la demande du gouvernement algérien pour d'une "reconnaissance franche des crimes perpétrés à leur encontre par le colonialisme français".

Jeudi 1er novembre, l'ancien ministre, qui souhaitait "couper court à des interprétations qui n'ont aucun fondement et sont parfaitement incompréhensibles" s'est exprimé par le biais d'un communiqué. "Gérard Longuet tient à préciser qu'il s'est exprimé par un geste de mauvaise humeur typiquement populaire à l'annonce de la demande, par l'Algérie, de repentance de la France pour les crimes colonialistes perpétrés à son encontre" écrit-il. 

Voici, ci-dessous la vidéo du bras d'honneur de Gérard Longuet. 

 

Publicité
Rappelons que ce n'est pas la première fois qu'un homme politique s'illustre par un tel geste. Il y a un an, Henri Emmanuelli avait fait un doigt d'honneur à François Fillon, alors Premier ministre, durant une séance à L'Assemblée Nationale.