Invité ce matin de BFM TV, José Bové est revenu sur le combat féroce qui l'oppose à Jean-Luc Mélenchon. Paraphrasant Audiard, le leader écologiste n'y est pas allé de main morte pour qualifier son adversaire.  

© Capture BFM TV

Entre José Bové et Jean-Luc Mélenchon l'ambiance est électrique. Les deux sont candidats pour les européennes dans la région Sud-Ouest et le combat livré entre les deux personnages est à la hauteur de leur goguenardise.

Lire aussi : Geneviève Fioraso : 5 cuisiniers pour un cabinet de 10 personnes

Ce matin, sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, le leader écologiste en a remis une couche. Invité à réagir sur la dernière pique adressée par son concurrent, José Bové a répondu : "Vous connaissez la phrase d'Audiard, ‘plus je discute avec les cons, plus je les rends intelligents'".

Si ce dernier n'a pas récité Audiard avec exactitude, le message adressé est en revanche bien clair.

L'absentéisme pointé du doigt

Les échanges d'invectives ont démarré à l'issue d'un meeting à Bordeaux au cours duquel le candidat altermondialiste avait pointé l'absentéisme de Jean-Luc Mélenchon en déclarant à la foule "si vous votez pour des populistes, vous allez voter pour des gens qui n'ont jamais foutu les pieds à Bruxelles ou à Strasbourg et qui n'y vont que pour toucher leur salaire". Une référence implicite à son concurrent qui n'a pas attendu longtemps pour répliquer.

"José Bové aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue" a alors déclaré Jean-Luc Mélechon sur son blog en invitant son adversaire à "balayer devant sa porte". Pour le leader du Front de Gauche, le candidat EELV "cherche la bagarre".

 Jean-Luc Mélenchon n'a pour l'instant pas rendu le coup que lui a asséné ce matin son adversaire.

Et José Bové sortit un poulet

Publicité
 Visiblement en forme, José Bové a bien profité de l'invitation qui lui a été faite par BFM TV. Afin d'illustrer son désaccord avec le traité transatlatique, l'eurodéputé vert a sorti sur le plateau un poulet fermier. "Ce poulet AOC avec ce traité, vous ne pourrez plus le manger" a-t-il déclaré en déballant la volaille.

Une situation cocasse que Jean-Jacques Bourdin s'est empressé de partager sur Twitter.

Ci-dessous, la vidéo de son interview.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité