En visite au Burkina Faso mardi, Emmanuel Macron a voulu répondre avec humour à une question. Seulement sa blague n’a pas fait rire son homologue burkinabé qui a même quitté la salle. Retour sur qu’il s’est passé. 

Mardi, Emmanuel Macron était en déplacement au Burkina Faso. Une visite au cours de laquelle le président français a rencontré des étudiants de l’université de Ouagadougou, en présence de son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré. Seulement cette rencontre a pris une drôle de tournure lorsque le locataire de l’Elysée a voulu répondre avec humour à la question d’une étudiante. A cette dernière qui voulait savoir si la nouvelle centrale électrique qui sera prochainement inaugurée allait apporter de l’électricité à tout le monde et aussi, la climatisation, Emmanuel Macron a en effet apporté une réponse qui a provoqué un malaise.

"Du coup, il est parti réparer la climatisation !"

"Vous m’avez interrogé comme si j’étais le président du Burkina Faso ! Interrogez-vous sur le sous-jacent psychologique qu’il y a derrière votre interpellation et l’enthousiasme que ça a créé, lui a-t-il argué. Quelque part, vous me parlez comme si j’étais toujours une puissance coloniale mais moi je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Faso. C’est le travail du président". Une réponse qui laissé la salle quelque peu décontenancée. Mais, et alors que le président burkinabé quittait la salle, Emmanuel Macron en a remis une couche en commentant son départ. "Du coup il s’en va. Reste là !", a-t-il lancé sur le ton de la blague. Et le président français d’ajouter : "Du coup, il est parti réparer la climatisation !".

Publicité
Roch Marc Christian Kaboré a finalement regagné la salle quelques minutes après. Son entourage a ensuite dissipé tout malentendu en expliquant que cela faisait plus de deux heures qu’Emmanuel Macron prenait la parole et qu’il s’était "levé tout simplement pour aller aux toilettes", rapporte Le Parisien. L’incident diplomatique semble donc avoir été évité.

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité