Comme chaque année, de nombreuses lois sont votées pendant la période estivale. Si vous n'aviez pas la tête à la politique cet été, voici un petit récapitulatif.

La loi sur la biodiversité

Comme chaque année, le vote de textes législatifs ne connaît pas de trève. Cet été, vous n'aviez sans doute pas la tête à regarder ce qui se passait à l'Assemblée nationale. Mais rassurez-vous, Le Monde a fait un petit cours de rattrapage. Voici les principales lois votées (ou rejetées) pendant vos vacances.

Publicité
Avec tout d'abord, la loi sur la biodiversité, votée le 20 juillet. Celle-ci prévoit notamment l'interdiction des pesticides tueurs d'abeilles à partir de 2018 et des cotons-tiges en plastique à compter de 2020, la reconnaissance du préjudice écologique et la création d’une agence française pour la biodiversité, qui sera présidée par l'astrophysicien Hubert Reeves. En revanche, la majorité a renoncé à taxer l’huile de palme, à interdire le chalutage en eaux profondes et à reconnaître du statut d’être sensible des animaux sauvages.
Publicité
Publicité