Surnommés les "bébés Delanoë", une centaine d'anciens collaborateurs de Bertrand Delanoë se sont réunis lundi dans une association. Alors que l'ancien maire de Paris entretient le silence autour de ses projets à venir, cette association serait le tremplin parfait pour un retour politique.

©AFP

Alors que Bertrand Delanoë n’a plus de mandat électif depuis son départ de la mairie de Paris en mars dernier, une centaine de ses collaborateurs se sont récemment réunis au sein d'une association. Malgré le silence de l'ex-édile de Paris à propos de son avenir politique, ce regroupement de ses soutiens suggèrerait un retour politique du socialiste, a rapporté le Nouvel Obs.

• Lire aussi : Bertrand Delanoë: après Paris, la politique c'est fini?

Tous autour de Bertrand Delanoë

Lundi dernier se tenait à la Cité de la mode et du design une soirée à laquelle étaient conviés les anciens collaborateurs de Bertrand Delanoë. Parmi eux se trouvent de nouvelles figures du gouvernement de Manuel Valls, en place depuis avril dernier.

Le dernier en date est le remplaçant d’Aquilino Morelle à la tête du pôle communication de l’Elysée : Gaspard Gantzer. Cet énarque de 34 ans, a été le conseiller communication puis porte-parole de l’édile entre 2010 et 2013. Il n’est pas le seul sorti de "l’école Delanoë", a expliqué le Nouvel Obs. Véronique Bédague-Hamilius a elle aussi fait ses classes en tant que secrétaire générale de la ville de Paris auprès de Bertrand Delanoë avant d’être nommée à la tête du cabinet de Manuel Valls à Matignon. Ou encore David Kessler, conseiller du Président de la République sur la Culture, poste qu’il occupait pour…Bertrand Delanoë. Et si Mathias Vicherat est désigné chef de cabinet d’Anne Hidalgo à Paris, Nicolas Revel est secrétaire-adjoint de l’Elysée après avoir dirigé le cabinet du maire parisien.

Un retour politique préparé ?

Publicité
Si la formation "Delanoë" est prometteuse, ces fameux "bébés" sont désormais grands et influents. Un atout sans faille pour Bertrand Delanoë s'il décidait de préparer son retour politique. Pour le moment rien n'a été annoncé du côté du jeune retraité, ni au sein de l'association quant à un éventuel retour de ce dernier. Alors que Bertrand Delanoë a déjà été maire, député et sénateur, l’objectif de cette garde rapprochée ne serait-il pas de placer leur formateur à la tête d'un ministère ?

A voir sur ce thème : le dernier combat de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris : les rythmes scolaires

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité