Alors que la France découvre avec effroi le parcours de Mehdi Nemmouche, le ministre de l'Intérieur a annoncé ce matin l'arrestation de quatre "recruteurs" potentiels. 

© Capture / Europe

L'annonce intervient quatre jous après l'interpellation de Mehdi Nemmouche, l'auteur présumé de la tuerie du musée juif de Bruxelles. Invité d'Europe 1, Bernard Cazeneuve a indiqué que quatre arrestations étaient en cours dans en Île de France et dans le sud de la France.

"Il y a des gens qui recrutent des djihadistes (...) Il y a à l'heure où je vous parle des arrestations en Ile-de-France et dans le sud de la France" a fait savoir le ministre de l'Intérieur interrogé sur les filières.

Lire aussi : Cinq questions sur Mehdi Nemmouche

Faisant savoir qu'il avait renforcé la sécurité autour des lieux de cultes, Bernard Cazeneuve s'est félicité de cette "traque" qui se déroule dans le cadre de son plan anti-jihad.

Il a fait part aussi de sa volonté de dépêcher des imams formés en prison afin de contrer les thèses extrémistes qui s'y développent.

121 familles ont déjà appelé le numéro vert du plan anti-jihad

Le plan anti-jihad mis en place par Bernard Cazeneuve prévoit le recours à un service d'écoute et de signalement à destination des familles concernées. Selon RTL, 121 familles ont déjà composé le numéro mis en service le 29 avril pour signaler le départ d'un de leurs proches en Syrie.

Publicité
"Le combat, la lutte contre les terroristes s'accomplira en France, mais aussi partout en Europe, s'accomplira sans trêve ni pause", a ainsi fait savoir le ministre de l'Intérieur rappellant que la lutte anti-jihad était au coeur des préoccupations de la place Beauvau.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité