Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.

La phrase de cette semaine est signée Nicolas Sarkozy. Selon les informations du Parisien, le président de l’UMP aurait lâché devant "quelques proches" : "Bayrou, c’est comme le sida". Des propos chocs qui ont non seulement fait réagir la classe politique mais aussi leur auteur présumé.

A lire aussi - Nicolas Sarkozy compare François Bayrou au virus du Sida

En effet, Nicolas Sarkozy a farouchement démenti avoir tenu un jour de tels propos. «Ayant pris connaissance avec stupéfaction et avec écoeurement des propos qui me sont prêtés et que je n'ai jamais tenus, dans l'article signé de Martine Chevalet paru dans l'édition du Parisien du 8 avril sous le titre "Les centristes divisés face à l'UMP", j'ai chargé mon conseil, Me Thierry Herzog, d'engager immédiatement des poursuites judiciaires qui s'imposent du chef de diffamation contre l'auteur de cet article, le directeur de la publication ainsi qu'à l'encontre... de tous ceux qui ont reproduit ou reproduiront ces allégations mensongères», a-t-il annoncé sur sa page Facebook.

"Tout n’est pas permis en politique"

Furieux, l’ancien chef de l’Etat a également rappelé que "tout n’est pas permis en politique". "Personne ne doit douter de mon respect, de ma compassion et de mon soutien vis-à -vis de tous ceux qui souffrent de la maladie (…) A vous comme à toutes les asso qui se battent pour aider les malades et leurs proches, vous pouvez compter sur mon soutien", a-t-il également assuré.

Publicité
De son côté, le directeur des rédactions du Parisien-Aujourd’hui en France, Stéphane Albouy n’a pas souhaité commenté l’affaire. "On commentera au moment où (la plainte nous) aura été notifiée", a-t-il déclaré.

Vidéo sur le même thème - François Bayrou réaffirme sa fidélité envers Alain Juppé