Isabelle Balkany s’est confiée au Journal du Dimanche au moment où elle et son mari, le maire de Levallois, sont pris dans une tourmente judiciaire.

Alors que le couple exécutif de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick et Isabelle Balkany, est dans le viseur de la justice, cette dernière a bien voulu se confier au JDD.

"Je n’aurais pas dû faire de la politique", lâche l'ancienne journaliste au journal qui écrit que "de la part d'Isabelle Balkany, la phrase équivaut à un genou à terre…" L’adjointe au maire (Les Républicains) de Levallois-Perret serait-elle à bout suite à la semaine difficile qu’elle et son mari ont dû affrontée ?

Trois demeures saisies par la justice

Le couple s’est en effet vu dépossédé de trois demeures luxueuses leur appartenant : la villa Pamplemousse dans les Antilles, le moulin de Giverny dans l’Eure et le riad à Marrakech (Maroc), dont le couple nie être le propriétaire.

S’agissant de la villa aux Antilles, dont Isabelle Balkany a reconnu tardivement qu’elle lui appartenait, celle-ci a déclaré : "Je n'y suis pour rien si j'ai été élevée dans un hôtel particulier de 3 000 m² du 16e (arrondissement de Paris) et si, enfant, j'allais en Rolls à l'école! J'ai eu de l'argent de ma famille, et je l'avais placé dans cette villa pour mes enfants."

Le but ? "Atteindre Nicolas [Sarkozy]"

Publicité
Quoi qu’il en soit, le couple campe sur ses positions face à la justice : "Y a rien", résume-t-elle avant de contre-attaquer tous azimuts : "Vous, les journalistes qui dites n’importe quoi" ou encore "le secret de l’instruction bafoué en permanence on sait bien par qui". Tout cela n’aurait qu’un seul but selon elle : "Atteindre Nicolas [Sarkozy]", dont Isabelle et Patrick Balkany sont des proches.

Vidéo sur le même thème : L'étau judiciaire se resserre autour des époux Balkany

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité