La maire de Paris Anne Hidalgo a vraisemblablement cru que le Premier ministre canadien avait embrassé un homme sur la bouche, suite à la fusillade d’Orlando. Retour sur cette "erreur". 

Non, le Premier ministre canadien Justin Trudeau n’a pas embrassé un homme pour prôner la liberté sexuelle. C’est pourtant ce qu’Anne Hidalgo a cru, si l’on en croit les informations de Closer. Ainsi que le rapporte le magazine people, le journal satirique canadien, Le Journal de Montréal, a partagé une fausse photo du chef du gouvernement en train d’embrasser un autre homme sur la bouche. Un cliché publié en réaction à la tuerie d’Orlando qui a fait 49 morts dans une boîte de nuit gay, et repéré par le maire du 4e arrondissement de Paris, Christophe Girard. Ce dernier a ainsi posté la photo sur son compte Twitter, accompagnée du message : "Quand le PM (Premier ministre, ndlr) du Canada embrasse le chef de l’opposition pour symboliser notre liberté sexuelle universelle après Orlando". Puis, cela a été le tour d’Anne Hidalgo. L’édile de Paris a en effet partagé le tweet, rapporte Closer qui précise également qu’elle l’a ensuite supprimé, "se rendant compte de son erreur".

A lire aussi –Anne Hidalgo balance les propos sexistes et vulgaires d’un maire LR

Publicité
François Hollande s’est lui aussi trompéMais qu’Anne Hidalgo se rassure, elle n’est pas la seule personnalité politique française à avoir commis une bourde à propos de la pire fusillade de l’histoire des Etats-Unis. Mardi, le président François Hollande a en effet irrité les internautes après avoir évoqué "la liberté de choisir son orientation sexuelle" dans un message de soutien aux Américains.

 EN VIDEO - Les témoignages glaçants des témoins de la fusillade d'Orlando