Quand un membre du gouvernement veut s’exprimer en public, il doit le faire avec une extrême prudence sous peine de se faire remonter les bretelles…

La parole d’Emmanuel Macron détonne au Parti socialiste, ce qui a agace de plus en plus. Dernière polémique en date : le ministre de l’Economie aurait parlé d’une réforme du statut de la fonction publique que le gouvernement envisagerait ; des propos rapportés qu’Emmanuel Macron a démentis vendredi soir.

Mais le "mal" est fait, et le secrétaire d’Etat à la Fonction publique, Marylise Lebranchu, est venu lui rappeler une règle d’or quand on est au gouvernement : "Un ministre n’est pas libre de ses propos." "Il faut être extrêmement prudent, parler le moins possible et ne pas oublier qu’y compris dans un petit groupe de réflexion, il y a toujours quelqu’un pour reprendre une phrase que vous avez jetée.", a fait entendre le secrétaire d’Etat.

"Et tu dis que c’est bien, que c’est beau"

Un conseil bien avisé pour celui qui multiplie les prises de position iconoclastes à l’intérieur du gouvernement. Mais Emmanuel Macron n’est pas le seul ministre à se voir adresser quelques préconisations. Fleur Pellerin a elle aussi reçu un conseil du président Hollande lors de son arrivée au ministère de la Culture. Celui-ci lui a en effet recommandé de mentir, en quelque sorte, de manière diplomatique. "Va au spectacle. Tous les soirs, il faut que tu te tapes ça. Et tu dis que c’est bien, que c’est beau.", lui a lancé François Hollande.

A lire aussi François Hollande en colère contre Fleur Pellerin ?

Publicité
Parmi les recommandations faites aux ministres, la plus chronique reste l’utilisation de "mots de langage", c’est-à-dire l’utilisation de mots forts choisis généralement lors du Conseil des ministres afin de parler d’un sujet d’actualité. Ainsi, l’année dernière lors de la rentrée politique, les ministres ont été priés de puiser dans le vocable guerrier pour parler de l’état d’esprit du gouvernement avec quasiment le même mot à la bouche : "combatif".

Vidéo sur le même thème : PS : "Macron est très cohérent et sait où il va"