Le magazine L’Obs révèle qu’avant de quitter son poste, le ministre des Affaires étrangères a placé ses affidés à des postes prestigieux.

C’est le premier ministre à quitter le gouvernement, et pas des moindres. En effet, l’Elysée a annoncé mercredi midi que Laurent Fabius quittait les Affaires étrangères pour prendre la présidence du Conseil constitutionnel.

Mais avant de partir, l’ancien locataire du Quai d’Orsay a pris soin de recaser les membres de son cabinet à différents postes à l’international, a révélé mardi l’Obs.

Ainsi, son directeur de cabinet, Alexandre Ziegler, doit être nommé ambassadeur en Inde, tandis que son directeur adjoint, Martin Briens, devrait intégrer les services secrets français (DGSE) en tant que directeur de la stratégie, remplaçant ainsi un autre diplomate, Christophe Bigot, qui deviendrait lui ambassadeur à Dakar (Sénégal). En parlant de la DGSE, Laurent Fabius voudrait placer François Sénémaud, directeur du renseignement des services secrets français depuis 2012, à l’ambassade de Téhéran (Iran).

Ancienne conseillère de presse cherche emploi

La conseillère Moyen-Orient de Laurent Fabius, Anne-Claire Legendre, serait, elle, nommée consule générale à New York. "Une belle promotion pour cette jeune et brillante diplomate", écrit le magazine.

Publicité
Enfin, quand ce n’est pas Laurent Fabius qui se charge de la distribution des postes, ce sont ses anciens collaborateurs qui le demandent, telle Marianne Zalc-Müller, sa conseillère de presse, qui "cherche aussi à se recaser au sein (d'un) ministère".

Vidéo sur le même thème : Quel avenir pour Laurent Fabius après la COP21? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité