Alors qu'elle était l'invitée de France Inter, jeudi matin, Aurélie filippetti la ministre de la Culture n'a pas hésité à faire des grimaces et à écrire des petits mots au journaliste Patrick Cohen. Retour sur cette interview.

Aurélie Filippetti aurait dû le savoir, les émissions radios sont filmées. Peut-être etait-elle au courant. Depuis quelques années les radios généralistes diffusent en effet sur Internet des vidéos des programmes. Dans son numéro de jeudi Le Petit Journal de Canal+  a diffusé des extraits risibles de l'interview de la ministre de la Culture enregistrées à France Inter.

Le Petit Journal à l'affut de la moindre mimique

Yann Barthès et son équipe ont relevé quelques scènes cocasses de l'entretien dirigé par le journaliste Patrick Cohen. Tout d'abord le conseiller presse de la ministre, Franck Chaumont, est venu lui dire quelque chose à l'oreille. Aurelie Filippetti a ensuite acquiescé. Quelques instants plus tard ce même conseiller lui a tendu un téléphone. Elle l'a consulté. Ses sourcils se sont froncés. Puis Patrick Cohen lui a demandé pour quelles raisons a-t-elle "boudé" l'inauguration mardi du centre culturel de google, le Lab, à Paris. Après sa réponse l'ancienne enseignante a pris une feuille, a écrit dessus et a tendu celle-ci au journaliste. "Bouder, on ne dit ça que pour les femmes", a-t-elle rédigé. Enfin un auditeur lui a posé une question à propos de la comédie française. La députée de la première circonscription de la Moselle a esquissé un sourire en guise de grimace (voir la vidéo ci-dessous). Son rire était visible à la caméra mais imperceptible.

Publicité
La ministre a été critiquée sur Internet, notamment sur Twitter. "Où est le problème à faire remarquer que le mot "bouder" est connoté péjorativement pour les femmes?", s'est défendue Aurélie Filippetti.