En voulant rendre hommage à l'écrivain mort mercredi, le ministre de la Culture a commis une petite bourde... qui rappelle celles de son prédécesseur, Fleur Pellerin.

Il y avait Fleur Pellerin... il y a désormais Audrey Ayoulay. Au ministère de la Culture, les petites bourdes s'enchaînent. On se souvient encore de la polémique déclenchée par le précédent ministre qui confiait ne pas avoir lu le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano.

Désormais, Fleur Pellerin se sentira moins seule. En effet, son successeur au ministère de la Culture vient de commettre sa première bourde. Comme l'a repéré un journaliste de Marianne, c'est en voulant rendre hommage à l'écrivain Michel Butor, le pape du Nouveau Roman mort mercredi dernier, qu'Audrey Azoulay a fait sa première bévue.

A lire aussi Déclaration de patrimoine : la grosse erreur d'Audrey Azoulay

Une erreur d'ouvrage

Publicité
Dans le communiqué du ministère de la Culture, on pouvait lire : "Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'intégralité de son oeuvre en 2013, celui qui obtint le prix Renaudot pour 'La consolidation', semblait animé d'un formidable appétit de découvertes et d'expériences mais sans doute plus encore du plaisir de transmettre et de partager chacune d'elle par le texte-prose ou poésie.

Seulement, Michel Butor n'a jamais écrit "La consolidation", mais plutôt La modification, pour lequel il a reçu le prix Renaudot en 1957. 

Depuis, la boulette a été modifiée dans la version du communiqué mis en ligne sur le site du ministère.

Vidéo sur le même thème : Mais qui est Audrey Azoulay, nouvelle ministre de la Culture ?

Publicité