En déplacement dimanche à Paris au Salon de la Coiffure, l'ancien ministre a voulu se faire raser sa barbe de trois jours. Un choix qu'il a sans doute regretté par la suite...

Le Salon Mondial de la Coiffure, qui a pris place dimanche Porte de Versailles, a vu défiler les politiques : Alain Juppé, Bruno Le Maire et... Emmanuel Macron. L'ex-ministre de l'Économie s'est invité à l'événement avec une barbe de trois jours pour la faire tailler, rapporte le Huffington Post.

Après quelques minutes tout sourire au milieu des objectifs et des flashs, l'homme politique a déchanté. Pression des journalistes ou peur de rater le rasage d'une tête connue ? Quoi qu'il en soit, le barbier a fait un faux mouvement et a éraflé la joue d'Emmanuel Macron, lui entaillant légèrement la peau.

Y pense-t-il en se rasant ?

Loin de se préoccuper de cette blessure minime, les internautes ont plutôt réagi à ce nouvel acte de communication de la part d'Emmanuel Macron. Ils y ont vu une tentative peu discrète de sa part de séduire les foules et une façon dérangeante de se mettre en scène.

Un journaliste s'est, quant à lui, remémoré une petite phrase de Nicolas Sarkozy prononcée en 2003, lorsque l'ex-chef de l'État était ministre de l'Intérieur. Pendant une interview, on lui avait demandé s'il pensait à la présidence en se rasant. Il avait répondu : "Pas simplement quand je me rase".

Publicité
Comme l'indique le Huffington Post, Gilles Bouleau avait posé une question similaire à Emmanuel Macron le 30 août. L'intéressé avait esquivé en parlant de la "volonté" qui le guidait dès le matin... Sans dire s'il compte, oui ou non, être candidat à la présidentielle.

Vidéo sur le même thème – Quand Emmanuel Macron se prend un énorme vent

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité