Dès l’annonce des attentats à Bruxelles, les politiques français se sont exprimés sur la toile et face aux médias. Certains ont tenté de récupérer l’évènement et auraient mieux fait de se taire.

Bruno Le Roux

Plusieurs politiques français se sont exprimés sur les réseaux sociaux ou face aux médias après les attentats de Bruxelles, qui ont fait 31 morts et plusieurs dizaines de blessé, mardi matin. Si certains ont fait part de leur tristesse et de leur compassion envers les victimes, d’autres en ont profité pour faire de la récupération et critiquer les décisions du gouvernement.

Publicité
Bruno Le Roux est l’un des premiers à avoir réagi sur Twitter pour… fustiger la droite sénatoriale qui refuse de voter le texte sur la déchéance de nationalité qui avait été adopté par les députés. Une remarque qui a provoqué un tollé sur le réseau social. Le député européen PS Guillaume Balas lui a alors répondu : "Je suis bloqué à la gare du midi à Bruxelles, les Belges sont sidérés, alors vraiment, tais-toi".
Publicité