L’ancienne garde des Sceaux n’a pas apprécié le commentaire du Premier ministre sur son bilan au sein du gouvernement. Et elle le lui a fait savoir à sa manière. 

Lundi, en marge d’un déplacement à Nîmes, Manuel Valls a lâché une pique à Christiane Taubira, l’ancien ministre de la Justice. Alors qu’il était interrogé sur la surpopulation carcérale en France, le Premier ministre a répondu : "Le gouvernement agit, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux". Une attaque à peine voilée à laquelle l’ex-ministre a rapidement répondu. Appréciant moyennement les propos de son ancien chef, elle a posté sur Twitter : "Le quinquennat pénitentiaire a commencé en février 2016, ni budget ni PM avant, les prisons inaugurées sont tombées du ciel". Une manière ironique de rappeler à Manuel Valls qu’il était son chef avant l’arrivée de Jean-Jaques Urvoas et qu’il était donc, lui aussi, responsable de ce qu’il lui reproche.

Taubira enfonce le clou avec un second message

Publicité
Non contente de ce premier message, la socialiste en a ensuite posté un autre sous forme d’infographie et dans lequel elle fait le bilan de la politique pénitentiaire depuis 2012, date de sa nomination au sein du gouvernement.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité