Comme chaque année depuis 2013, l'Assemblée révèle à qui ont été attribués les quelque 80 millions d'euros alloués aux députés pour subventionner tel ou tel organisme dans leur circonscription.

Depuis 2013 et l'adoption des lois sur la transparence de la vie publique, l'Assemblée nationale est obligée de publier la liste des bénéficiaires de la réserve parlementaire des 577 députés.

Plus de la moitié de la réserve (52 %), s'élevant à 81,86 millions d'euros, est allée aux associations et 48 % à des projets d’investissement des collectivités. Chaque député bénéficie en moyenne de 130 000 euros, dont il décide librement la répartition. 

A lire aussi Réserve parlementaire : de bien originaux bénéficiaires...

La somme la plus importante versée en 2016 a émané de la réserve institutionnelle de la présidence de l’Assemblée : 900 000 euros pour la Fondation Robert Schumann, centre de recherche français sur les questions européennes. La même réserve a aussi financé le Conseil d’État (250 000 euros), la fondation Jean Jaurès, proche du PS (230 000), ou le Domaine national de Chambord (150 000), les Restos du Cœur (100 000) et l’institut François Mitterrand (80 000).

Aurélie Filippetti a donné pour la sachristie d'une église

Du côté des députés connus, on peut voir que Patrick Balkany (LR) a fait don de 100 000 euros à sa ville de Levallois-Perret pour "la mise en lumière du parc de stationnement place 8 mai 1945". Christian Jacob, le patron des députs LR, a donné 60 000 euros à la rénovation d'un gymanse à Provins. Nathalie Kosciusko-Morizet a donné 47 000 euros pour des traveaux de toiture d'une école élémentaire dans son ancienne ville de Longjumeau. Jean-François Copé a lui pratiquement tout versé à des organismes de sa ville de Meaux. François Fillon a donné la plus grosse somme de son enveloppe (30 000 euros) au comité des fêtes et des œuvres de solidarité du Ve arrondissement de Paris.

A gauche, Jean-Christophe Cambadélis a donné 60 000 euros à la Ligue de l'enseignement à Paris. François de Rugy (Ecologiste !) a donné 15 000 euros au secours populaire de Loire-Atlantique. Aurélie Filippetti a, elle, notamment donné 10 000 euros pour la réhabilitation de la sacristie d'une église en Moselle. Benoît Hamon a lui donné 19 000 euros à "l'aménagement d'une allée piétonne, d'un parking et d'un city-stade en lisière de forêt" au Bois-d'Arcy. 

Au FN, on donne pour des équipements scolaires

Publicité
A l'extrême droite, le député Jacques Bompard a notamment donné 15 000 euros à la fondation Jérôme Lejeune, d'inspiration chrétienne et pro-vie, et 2000 euros aux Scouts unitaires de France. Du côté du FN, Marion Maréchal-Le Pen a donné plus de 20 000 euros pour des équipements dans des écoles à Bedarrides et Courthezon. Quant à Gilbert Collard, il a donné 15 000 euros pour "l'extension de l'école maternelle et de la cantine scolaire" de Beauvoisin.

Vidéo sur le même thème : La réserve parlementaire : comment les députés redistribuent cette cagnotte