Lors de son allocution télévisée ce lundi 25 août, Arnaud Montebourg a annoncé qu'il quittait le gouvernement. 

"C'est avec fierté que j'ai indiqué que au Premier ministre que s'il jugeait que je me trompais, je croyais nécessaire de reprendre ma liberté". C'est par cette formule qu'Arnaud Montebourg a annoncé qu'il quittait le gouvernement cet après-midi du lundi 25 août lors de son allocution à la presse. 

L'ancien ministre de l'Economie et du Redressement productif s'est exprimé suite à la démission du gouvernement présentée ce matin par Manuel Valls à François Hollande. Une démission dont Arnaud Montebourg serait en partie responsable après avoir critiqué le gouvernement.

Des justifications, un tacle et une annonce

L'ex-ministre a commencé son discours en condamnant les politiques d'austérité, le point sur lequel il a critiqué la position du gouvernement. Selon lui, elles seraient "injustes" car elles "frappent les classes populaires et plombent leur pouvoir d'achat". Arnaud Montebourg a également évoqué sa responsabilité en tant que ministre de l'Economie : "ma lourde responsabilité en tant que ministre d’économie est de dire la vérité [...] Je me suis battu pour convaincre inlassablement le Président et adjurer de refuser pour notre pays les mesures excessives." avant d'aborder ses différends avec François Hollande et Manuel Valls.  

"Dans toutes communautés humaines, il est normal qu’il y ait des désaccords" a-t-il déclaré avant un petit tacle : "l'autorité issue du suffrage universel a pour fonction d'abriter les débats, elle n'a pas pour fonction de les restreindre". 

Publicité
L'ancien ministre a ensuite annoncé qu'il souhaitait "reprendre [s]a liberté" pour "retourner travailler parmi les Français". Il a également adressé ses salutations à deux de ses anciens collègues : "j'adresse depuis Bercy à Aurélie Filippetti et Benoît Hamon mes remerciements pour leur soutien et leur affectueuse solidarité". 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité