Selon Le Monde, Manuel Valls avait proposé le poste de ministre de la Culture à l’ancienne star du petit écran. Au final, celle-ci a refusé la proposition, laissant la place à Audrey Azoulay.

Non, l’ancienne femme de Dominique Strauss-Kahn ne deviendra pas ministre comme lui. En effet, selon Le Monde, Manuel Valls avait proposé à François Hollande le nom d’Anne Sinclair pour intégrer le ministère de la Culture à la faveur du remaniement de jeudi dernier.

A lire aussi Anne Sinclair sort les grands moyens pour assister à un dîner de François Hollande

Visiblement, le président de la République voulait une femme à ce poste, puisque Fleur Pellerin évincée, cette dernière a été remplacée par Audrey Azoulay, une proche de Julie Gayet. Mais la nouvelle locataire de la rue de Valois n’était pas le premier choix du couple exécutif qui a en premier parié sur l’ancienne présentatrice de 7 sur 7.

"La politique c’est fini pour moi"

Cette dernière avait en effet plusieurs cordes à son arc : diplômée de Science Po, passionnée de musique classique et petite-fille de célèbre marchand d’art, Paul Rosenberg, la célèbre journaliste avait tapé dans l’œil de Manuel Valls. Seulement Anne Sinclair a refusé la proposition de Matignon et de l’Elysée – malgré l’insistance du président – car la durée de ses fonctions avant la fin du mandat de François Hollande était trop courte.

Publicité
Pourtant, le couple exécutif aurait dû entendre la patronne du Huffington Post français dans l’émission "le Tube" de Canal + lors de son retour en France après l’affaire DSK. Elle y expliquait "préférer un retour à la télévision. (...) La politique c'est fini pour moi".

Vidéo sur le même thème : Remaniement : Anne Sinclair aurait refusé le ministère de la Culture

Publicité