Fervent soutien d’Alain Juppé pour l’élection présidentielle de 2017, la fille de Jacques Chirac l'a récemment encensé.

De "meilleur d’entre nous", Alain Juppé est récemment devenu "le fils aîné de Jacques Chirac". Une nouvelle expression que l’on doit à Claude Chirac, la fille de l’ancien chef de l’Etat. Fervente soutien du maire de Bordeaux pour la prochaine course à l’Elysée, l’ancienne conseillère de Jacques Chirac a récemment signé une tribune dans l’Obspour vanter les qualités de son candidat pour l’élection présidentielle de 2017.

"Le produit du courage et des épreuves"Ne tarissant pas d’éloges à l’égard d’Alain Juppé, Claude Chirac l’a littéralement encensé. Après avoir estimé qu’il était le "produit du courage et des épreuves", elle a en effet assuré que "s’il y a un mot qui définit Alain Juppé, c’est la loyauté". Et celle-ci de revenir sur 1995 et le soutien sans faille qu’Alain Juppé a témoigné à Jacques Chirac et ce, alors que les sondages donnaient son rival Edouard Balladur gagnant. "Entre 1995 et 1997, il a tout sacrifié à l’idée qu’il se faisait de l’intérêt général et de l’exigence de réforme (…) Il a fait le choix de prendre le risque de tout perdre avec Jacques Chirac plutôt que d’abjurer, de trahir un attachement, des convictions fondamentales", a rappelé la fille de l’ex-locataire de l’Elysée.

Bien décidée à faire valoir les qualités de son candidat pour 2017, Claude Chirac a conclu en affirmant que "même si la vie politique est souvent affaire d’ambition, ce n’est plus pour lui-même qu’il se bat, c’est simplement pour son pays". Et celle-ci d’ajouter : "Alain Juppé est le fils aîné de Jacques Chirac".

Tous les Chirac ne soutiennent pas le même candidat

Publicité
Mais si la fille de Jacques Chirac soutien ouvertement la candidature d’Alain Juppé pour la prochaine course à l’Elysée, ce n’est pas le cas de sa mère. A plusieurs reprises au cours de ces derniers mois, Bernadette Chirac a défendu Nicolas Sarkozy, même si ce dernier n’a pas encore officiellement annoncé ses intentions pour 2017. En revanche, Jacques Chirac aurait lui aussi adoubé Alain Juppé, croit savoir Le Figaro.

En vidéo - Alain Juppé : "Nicolas Sarkozy a une différence avec moi, il n'a jamais eu le prix de l'humour politique"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité