Maryse Joissains-Masini, maire UMP d’Aix-en-Provence, a été placée en garde à vue ce jeudi dans le cadre d’une enquête sur des emplois présumés fictifs, selon une source proche du dossier, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes.

© AFP

Placée en garde à vue ce jeudi dans le cadre d’une enquête sur des emplois présumés fictifs, Maryse Joissains, la maire UMP d’Aix-en-Provence, est entendue pour trafic d'influence et détournement de fonds publics, selon une source proche du dossier, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes.

Ces derniers mois deux perquisitions ont eu lieu au sein de l’hôtel de ville et de la communauté du pays d’Aix (CPA), et plusieurs personnes ont déjà été entendues. Une enquête préliminaire avait été ouverte en juin dernier à la suite d’un courrier de dénonciation parvenu au procureur de la République en avril 2012.

Son chauffeur pris pour cible

Publicité
En parallèle, la justice s’intéresse également à la promotion de son chauffeur, Omar Achouri. Ce dernier s’est vu classé en catégorie A, le plus haut grade dans la fonction publique. Le recrutement de ses enfants à la CPA est également visé. L’un deux était employé comme surveillant de piscine et un autre au musée Granet.

Selon France 3, un des fils d’Omar Achoui est, à ce jour, le seul mis en examen. Maryse Joissains-Masini devrait passer 24 heures en garde à vue.

Agée de 71 ans, elle est maire UMP d’Aix en Provence depuis 2001. Elle est candidate aux municipales de 2014.

 Vidéo : les primaires PS des municipales 2014 d'Aix-en-Provence

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité