Les deux candidats sont toujours en lice pour représenter Les Républicains à la présidentielle. Mais connaissez-vous bien l'un et l'autre ? 

Leur enfance

Si Alain Juppé et François Fillon sont très pudiques sur leur vie personnelle, ils ont cependant quelquefois dérogé à cette règle. Ainsi, dans l'émission "Ambition intime" diffusée le 9 novembre sur M6, le maire de Bordeaux s'est confié sur son enfance.

Alain Juppé a grandi dans les Landes. Dès sont entrée à l'école, c'est un élève brillant, programmé par sa mère pour être le premier. Enfant, Alain Juppé était sage et aimait apprendre. Il a ainsi connu un excellent parcours scolaire. Dans le reportage, sa femme Isabelle déclare : "Je ne sais pas si on peut dire s'il était surdoué, mais en tout cas il a fait une scolarité exceptionnelle. Sa mère avait décidé qu'il serait le meilleur". "J'aimais étudier, et puis comme je réussisais bien, j'aimais aussi réussir", expliquera Alain Juppé, ajoutant tout de même : "Mais j'étais aussi un enfant joueur, j'avais des copains, je montais des spectacles." Petit, il voulait devenir... pape ! "C'est parce que j'étais enfant de choeur", précisera-t-il.

Le cancre François Fillon

En revanche, François Fillon a eu un parcours scolaire chaotique. Comme l'indique ses bulletins scolaires obtenus par Rue89 en 2011, le jeune Fillon était un cancre, refusant l'autorité et ayant un comportement rebelle. Ainsi, le jeune sarthois s'est fait virer deux fois lors de sa scolarité. Une fois, lorsqu'il avait demandé la démission d'une professeur d'anglais jugée incompétente. "Dans mon bureau, il a essayé de défendre ses camarades en expliquant que c’était lui l’initiateur et qu’il devait être le seul à payer", avait révélé au Parisien Jacques Cloître, préfet des études à l’époque.

Publicité
En dehors du lycée aussi, François Fillon se montre perturbateur et "révolté". "Il se rebelle contre tout, contre l’école et contre ses parents. [...] Epris de liberté, François n’accepte pas facilement les remarques. Il n’aime pas non plus les critiques", note sa biographe, Christine Kelly, dans François Fillon, le secret et l'ambition.
Publicité