Dans le cadre de l'affaire portant sur "l'arbitrage Tapie", Claude Guéant a été placé en garde à vue ce matin. Les enquêteurs cherchent à savoir quel est le degré d'implication de l'ancien ministre de l'Intérieur dans ce dossier.

© AFP

AFP

Claude Guéant a été placé en garde à vue ce lundi 26 mai dans le cadre de l'arbitrage Tapie. Les enquêteurs cherchent à savoir quel rôle a joué l'ancien ministre de l'intérieur dans la décision de préférer un tribunal privé à un  recours à la justice classique. Il s'agissait à l'automne 2007 de régler un vieux différend entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais concernant le dossier de la revente d'Adidas. 

Lire aussi : Affaire Tapie : si vous aussi vous n’avez rien suivi !

À l'issue de sa garde à vue, il pourrait être relâché sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui. Lors des interrogatoires, il va devoir préciser ses relations avec Bernard Tapie et ainsi expliquer les nombreuses visites de l'homme d'affaires à l'Elysée à cette période. Parmi elles, une réunion clé comprenant Bernard Tapie, qu'il avait convoquée, fin juillet 2007.

Publicité
Les magistrats cherchent à savoir si son "implication personnelle" dans le dossier peut faire l'objet d'une mise en examen. Dans cette affaire, cinq personnes ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée,dont l'ancien président de l'OM, Bernard Tapie.

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité