Du livre choc de Patrick Buisson en passant par un dernier sondage désastreux, le début de semaine du candidat à la primaire des Républicains n'a pas été de tout repos.

Est-ce le début de la fin pour Nicolas Sarkozy ? En tout cas, c'est le début des ennuis pour l'ancien président actuellement en campagne pour la primaire des Républicains.

En quelques jours, le challenger d'Alain Juppé a dû essuyer plusieurs déconvenues. Dernière en date : un sondage publié mardi dans Le Figaro et qui montre que le maire de Bordeaux a désormais 6 points d'avance sur Nicolas Sarkozy, alors qu'ils étaient ex aequo le mois dernier.

Le même jour, les révélations choc contenues dans le livre de Patrick Buisson ont fait l'effet d'une bombe. Dans celui-ci, l'ancienne éminence grise de Nicolas Sarkozy affirme notamment que ce dernier, alors ministre de l'Intérieur en 2006, avait pris une décision lourde de sens en 2006, lors des manifestations anti-CPE. Celle de laisser "les bandes de blacks et de beurs agresser les jeunes Blancs aux Invalides, tout en informant les photographes de Paris Match". Une stratégie qui aurait payé. "L’émotion fut à son comble, après la publication de photos (…) dont l’opinion ne retiendrait qu’une chose : des hordes sauvages étaient entrées dans Paris", écrit l’ex-conseiller.

L'affaire du financement libyen relancée

Publicité
Dans la foulée, le site Médiapart a révélé que l'affaire d'un prétendu financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, en 2007, était en train de rebondir. Le juge d'instruction Serge Tournaire a mis la main sur un document qui pourrait s'avérer déterminant. Il s'agit d'un carnet d'un ancien ministre du régime de Kadhafi, où sont consignées des notes manuscrites détaillant plusieurs versements occultes au profit de Nicolas Sarkozy.

Bref, un début de semaine cauchemardesque pour Nicolas Sarkozy qui enchaîne les déconvenues. "Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille", disait un certain Jacques Chirac...

Vidéo sur le même thème : "Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité