Selon L'Obs, Nicolas Sarkozy s'est entretenu au téléphone avec Antoine Gosset-Grainville quelques heures après la publication de son démenti dans Le Figaro. Problème : les verions diffèrent largement selon les parties.

Alors que la justice vient de rejeter la demande faite par François Fillon concernant les enregistrements des journalistes du Monde, un autre élément pourrait venir gêner l’ex-Premier ministre. En effet selon L’Obs, un bien étrange coup de fil a eu lieu entre Nicolas Sarkozy et Antoine Gosset-Grainville, le fameux troisième homme du déjeuner du 24 juin.

En effet, selon les informations de l’hebdomadaire, l’ancien directeur de cabinet de Matignon s’est entretenu au téléphone avec l’actuel candidat à la présidence de l’UMP le 11 novembre et ce, "quelques heures" après la publication par Le Figaro de son interview confirmant la version de François Fillon.

Lire aussi : Affaire Jouyet-Fillon : à qui profite le crime ?

Du côté de l’état-major sarkozyste on explique que c’est Gosset-Grainville qui a pris l’initiative d’appeler l’ancien président. Le "troisième homme" aurait par ailleurs indiqué à Nicolas Sarkozy que son démenti s’expliquait par son amitié envers François Fillon. C’est ce dernier qui lui aurait demandé d’intervenir dans la presse pour démentir les propos du secrétaire général de l’Elysée afin de jeter le soupçon sur Jean-Pierre Jouyet. En outre, les proches de l’ex-président soutiennent que le Haut fonctionnaire a précisé à son interlocuteur qu’il n’avait pas assisté à l’intégralité du déjeuner.

Oui mais voilà, Nicolas Gosset-Grainville conteste cette version donnée par le camp sarkozyste. Selon lui, c’est Nicolas Sarkozy qui aurait pris l’initiative de l’appeler. Par ailleurs, il affirme avoir assisté à l’intégralité du déjeuner contrairement à ce que les proches de l’ex-président ont indiqué à nos confrères de L’Obs. De plus, il soutient qu’il a donné à Nicolas Sarkozy la même version que celle donnée au Figaro.

Lire aussi :  Affaire Jouyet Fillon : "Celui qui passera pour un menteur ne s’en relèvera pas"

Publicité
Comment se fait-il que les deux versions données par les deux protagonistes de ce coup de fil diffèrent à ce point ? Qui ment ? Comment réagira François Fillon dont le seul argument est le "mensonge" de Jean-Pierre Jouyet ? Réponse au prochain épisode.

 

En vidéo sur le même thème - Affaire Fillon-Jouyet : quel rôle pour l’UMP, la Justice et l’Elysée ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité