Alors que l’incertitude plane toujours quant à l'avenir de leur couple, Valérie Trierweiler serait toujours "disposée" à accompagner le président lors de son déplacement aux Etats-Unis le 11 février prochain.

© AFP

Les proches du couple présidentiel auraient avoué que, outre l’incertitude ambiante, Valérie Trierweiler serait encore et toujours "disposée" à plier bagages pour un séjour présidentiel chez l’Oncle Sam, rapporte RTL sur son site Internet.

Une décision qui, si elle était prise, risquerait fort d’agacer les contribuables, comme le souligne l’un des conseillers du président : « François et Valérie, c’est stop ou encore ? Si c’est stop, elle doit quitter la Lanterne, payée par le contribuable ». En va de même pour le voyage du 11 février. Un proche du président va même jusqu’à affirmer l’illégitimité du couple : « si elle reste Première dame, qui croira encore à ce couple ? » Finalement, selon ce dernier, « la meilleure option, c’est le célibat ».

Publicité

François Hollande, désespérément silencieux 

Onze jours après les retentissantes révélations de Closer, l’opinion semble habitée d’un sentiment mêlé de lassitude et d’impatience. L’urgence maintenant, pour l’Elysée, réside dans la clarification de la situation conjugale entre le président et sa conjointe. Ce dernier, lors de sa conférence de presse du 14 janvier dernier, avait alors promis d’apporter des réponses avant le 11 février, date de sa visite à la Maison Blanche. Seulement, alors que l’échéance approche, le chef de l’Etat se veut des plus silencieux. François Hollande fera-t-il mentir la dernière Une de VSD ?

En vidéo : François Hollande sans la Première dame aux Pays-Bas :