L’hebdomadaire Voici assure dans  son dernier numéro paru ce vendredi que François Hollande a demandé à Ségolène Royal de rendre visite à Valérie Trierweiler à l’hôpital pour jouer les intermédiaires entre eux deux.

©AFP

Ségolène Royal a-t-elle vraiment rendu visite à Valérie Trierweiler à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) ? Et si oui, y est-elle allée à la demande du père de ses enfants pour jouer les intermédiaires entre deux ? Depuis une semaine, la compagne de François Hollande est hospitalisée. Elle souffre d’une "extrême fatigue nerveuse", indiquent les médecins. Un état qui est consécutif à la découverte dans Closer vendredi dernier d’une prétendue relation entre le chef de l’Etat et l’actrice Julie Gayet.

Royal y serait allée mercredi soirEt alors que selon Europe 1, François Hollande n’est pas allé rendre visite à Valérie Trierweiler à l’hôpital, RTL précise que c’est parce que les médecins le lui auraient interdit. Voici assure, quant à lui, dans son dernier numéro que Ségolène Royal "aurait été missionnée par le président en personne pour jouer les intermédiaire et faire accepter à Valérie Trierweiler une rupture inéluctable".  Toujours d’après l’hebdomadaire, la présidente de la région Poitou-Charentes aurait accepté et se serait "rendue à la Pitié Salpêtrière hier (mercredi, ndlr) soir sous une pluie battante" avant d'en sortir "peu après 20 heures".

Les deux femmes sont pourtant loin d’être amiesMais tandis que les deux femmes, c’est bien connu, peinent à se supporter, on n’imagine mal comment l’ex-compagne du chef de l’Etat aurait réussi à se faire entendre par celle qui a "bousillé sa famille" il y a quelques années.  Pour appuyer ses informations, Voici a toutefois rappelé des propos tenus par la candidate déchue de la présidentielle de 2007 sur le plateau de C à vous et qui laissent à penser qu'elle serait passer outre. "Le pardon c’est une chose, l’oubli c’est autre chose. J’avance, il faut avancer", avait-elle en effet confié un an après sa rupture avec le père de ses quatre enfants.

Publicité
L’entourage de Valérie Trierweiler dément, Ségolène Royal aussiDe son côté, Patrie Biancone, le chef de cabinet de Valérie Trierweiler, a vivement démenti cette visite de Ségolène Royal. Selon lui, il s’agirait ni plus ni moins d’une "nouvelle rumeur". Une information également niée par la principale intéressée, laquelle a posté sur Twitter: "Les affirmations de Voici sont complètement fausses". Thomas Wieder, un journaliste du Monde, croit quant à lui savoir que la présidente de la région Poitou-Charentes serait effectivement allée à la Pitié-Salpêtrière mercredi soir mais uniquement pour y recevoir des soins dentaires.

En vidéo ci-dessous : Julie Gayet parle de François Hollande dans une vidéo diffusé pendant la campagne de 2012 

Publicité