Mafieux, grand patron, proxénète... Beaucoup de choses ont été dites au sujet du propriétaire de l'appartement de la rue du Cirque. Ce dernier, qui est en fait un retraité, a poussé un coup de gueule auprès de l'AFP.

Capture d'écran Google Street View

L'affaire Hollande-Gayet embarrasse le propriétaire de l'appartement de la rue du Cirque, le fameux "pied-à-terre" où, selon le magazine Closer, François Hollande et Julie Gayet auraient pris l'habitude de se retrouver. Dans des propos rapportés par l'AFP, Jean-Pierre Discazeaux s'est dit "extrémement choqué" des rumeurs qui courent à son sujet. Agé de 71 ans, l'homme passe aujourd'hui sa retraite à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Il a habité l'appartement le plus célèbre de ce début d'année 2014 entre 1962 et 2003 avant de le mettre en location.

Le grand banditisme corse

Depuis les révélations du magazine Closer sur une supposée relation entre François Hollande et  Julie Gayet, beaucoup de choses ont été dites au sujet du détenteur de ce probable lieu de réunion entre le chef de l'Etat et l'actrice. "On a dit de moi que je serais un ancien mafioso, un patron du CAC 40, ou que l'appartement que j'ai habité pendant 40 ans était un bordel", s'est offusqué Jean-Pierre Discazeaux. Plusieurs médias, dont Mediapart, avaient en effet soupçonné le bailleur d'être lié au grand banditisme corse.

Publicité
L'appartement de la rue du Cirque, situé à deux pas de l'Elysée, est loué à la comédienne Emmanuelle Hauck, amie de Julie Gayet. Le propriétaire assure qu'il va "prendre les mesures nécessaires" avec son avocat "si tout cela continue".

Vidéo : la conférence de presse attendue de François Hollande