Le président François Hollande serait à deux doigts de ne pas quitter Valérie Trierweiler. Selon VSD, qui cite son entourage, le président se serait rendu compte à quel point il serait difficile de se séparer d’elle.

©AFP

Et si finalement, il n’y avait pas de rupture entre François Hollande ? Alors que le président n’a toujours pas confirmé ni démenti sa prétendue liaison avec Julie Gayet, VSD croit savoir qu’il serait sur le point de rester avec Valérie Trierweiler. Titrant, "Hollande est piégé ?", l’hebdomadaire s’interroge en effet sur les intentions du chef de l’Etat et cite l’un de ses proches. "Jusqu’ici il pensait acter une séparation mais il vient de comprendre que ce ne serait pas si simple. Valérie compte s’accrocher. Je le connais. Il est en train de céder", a confié ce dernier.

"Valérie souhaite un retour"Il faut dire que Valérie Trierweiler ne lui rend pas la tâche facile, au contraire. Bien décidée à "ne pas se laisser faire", comme l’a soufflé un proche de l’Elysée dans les colonnes du Canard Enchaîné, la compagne du président ferait tout pour rester. Après avoir élu domicile à La Lanterne à Versailles, suite à son hospitalisation, elle essaye de poursuivre au mieux ses activités de Première dame. Certes exclue des deux derniers déplacements de François Hollande aux Pays-Bas et au Vatican, elle a décidé de se rendre dimanche en Inde dans le cadre d’un déplacement organisé et financé par Action contre la faim, une association qu’elle soutient. "Valérie souhaite un retour alors que Hollande désirait une rupture car la situation de son couple s'était dégradée depuis longtemps. Il y avait de réels différends et il espérait une sortie vers le haut", assure par ailleurs VSD qui confirme que François Hollande a passé une partie du week-end  à la Lanterne avec Valérie Trierweiler.

Publicité
"Elle a été témoin de petits et grands secrets"Et alors que certains conseillers de l’Elysée reprochaient à la journaliste de Paris Match de faire "du chantage affectif" au président, VSD précise qu’elle aurait également une autre carte à jouer. "En un an et demi passé aux côtés du chef de l'État, elle a été témoin de petits et grands secrets de la République", écrit le magazine. Son amie, Nadia Le Brun a d’ailleurs intitulé la biographie qu’elle lui a consacrée La Dame de Pique.

Vidéo : Valérie Trierweiler se confie sur des difficultés à s'épanouir à l'Elysée

Publicité