Hospitalisée depuis vendredi dernier, Valérie Trierweiler accuse le coup à l’ombre. "Choquée" par les révélations de Closer, la compagne du président a même vu son séjour à l’hôpital prolongé pour une durée "indéterminée". Et très peu d’informations filtrent à son sujet.

©AFP

On se doute qu’elle va mal. Valérie Trierweiler est en effet hospitalisée à Paris depuis six jours et nul ne sait quand elle va pouvoir rentrer chez elle. Les médecins ayant décidé de prolonger son séjour à l’hôpital pour une durée indéterminée. Ils "considèrent qu'elle a besoin de davantage de repos, elle va donc rester hospitalisée. Les médecins décideront à quel moment elle pourra sortir", a précisé son entourage lundi. "Elle se repose", a quant à lui affirmé le président mardi lors de sa grande conférence de presse. Fatiguée mais aussi "choquée" et "abattue" par les révélations de Closer dans son dernier numéro, Valérie Trierweiler suivrait donc le battage médiatique autour de la prétendue liaison entre le président et l’actrice Julie Gayet à distance.

Elle attend que François Hollande clarifie leur situation

Et si un journaliste du Parisien qui a pu la rencontrer a confirmé à BFM TV qu’elle avait été informée des rumeurs avant la parution du magazine vendredi, celui-ci a expliqué que "découvrir la réalité sur papier glacé, c’est un peu plus violent, et apparemment cela l’a déstabilisée". Selon lui, elle se demanderait désormais "comment gérer tout ça". Mais alors que Valérie Trierweiler attendait certainement avec impatience la conférence de presse que François Hollande a donnée mardi pour connaître ses intentions, celui-ci a préféré de rien dire.

"Les affaires privées se traitent en privé, dans une intimité respectueuse. Ce n’est donc ni le lieu ni le moment de le faire", a-t-il en effet répondu au journaliste du Figaro qui l’a interrogé à ce sujet. Le président a toutefois ajouté qu’il clarifierait leur situation d’ici le 11 février prochain. Date à laquelle le chef de l’Etat devait se rendre aux Etats-Unis pour une visite officielle avec sa compagne. "Ils ont convenu de se donner quelques jours pour faire le point", a par ailleurs assuré le journaliste. "Ce sont des moments douloureux", a de son côté reconnu François Hollande mardi.

Publicité
Ferait-elle du "chantage affectif" ?"Elle n’ignorait rien des rumeurs qui couraient dans Paris depuis des semaines. Elle a simplement voulu croire qu’elles étaient fausses. Pour elle, ils formaient toujours un couple", a également raconté une amie de Valérie Trierweiler citée par Le Parisien. Tombée des nues devant les photos publiées par Closer, la compagne du président n’aurait cependant pas l’intention de s’effacer si vite. "Elle ne veut pas claquer la porte" et "semble prête à pardonner", croit savoir cette même amie. Toujours selon le quotidien, certains conseillers de l’Elysée qui ne l’affectionnent pas particulièrement murmureraient, quant à eux, que Valérie Trierweiler ne ferait ni plus ni moins du "chantage affectif" à son compagnon.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité