Suite à la publication du rapport de police la concernant, Nadine Morano a indiqué que la version des policiers était "ahurissante" et qu'elle ne comptait pas en rester là.  

Elle conteste vivement la version donnée par le rapport des policiers. Interrogée par Le Lab, Nadine Morano est revenue sur l’affaire du niqab et dément avoir fait un esclandre dans les locaux de la police comme le suggère le rapport. Retour sur les faits.

Mardi 14 octobre, l’eurodéputée s’est rendue au commissariat de la Garde de l’Est après avoir croisé une femme entièrement voilée sur le quai dans l’intention de la dénoncer car la tentative de dialogue avec celle-ci s’était avérée infructueuse.

Lire aussi :  Nadine Morano et la burqa: la toute autre version du commissariat de police

Selon les policiers, Nadine Morano a eu une "attitude très agressive" envers ceux qui lui demandaient ses papiers, comme le prévoit la procédure. Face à cette demande, la fidèle sarkozyste se serait sentie vexée et se serait emportée. "Vous ne me connaissez pas ?!! C’est incroyable !! Vous ne regardez jamais la télé ? Je suis ministre !" se serait-elle alors écriée.

"Je lui ai tendu mon passeport"

Publicité
Selon Nadine Morano, cela ne s’est pas du tout passé comme le relate le rapport de police. Interrogée par Le Lab, elle dit trouver cette version "ahurissante". "Quand il m'a demandé mes papiers pour m'inscrire sur son fichier, je lui ai tendu mon passeport et je lui ai dit :"Je suis Nadine Morano'. Il m'a répondu : 'Vous savez, moi je ne regarde jamais la télé" raconte-t-elle auprès de nos confrères en expliquant que la version du policier pourrait s’expliquer par son côté "fou" voire "gauchiste".

En outre, elle a fait savoir qu’elle ne comptait pas en "rester là" sans donner davantage de précisions sur les suites qu’elle comptait donner à cette affaire.   

> Vidéo sur le même thème : Nadine Morano : "Je dis à Nicolas Sarkozy : c’est maintenant ou jamais !"