Alors que l’affaire Cahuzac a sérieusement ébranlé l’image "exemplaire" du gouvernement, des élus ont décidé de publier leur déclaration de patrimoine. Plus de détails.

Ils jouent la carte de la transparence. La majorité traverse une véritable crise depuis que Jérôme Cahuzac a avoué avoir détenu un compte bancaire non-déclaré à l’étranger. Un récent sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD) révèle en effet que six Français sur dix sont favorables à un remaniement ministériel. Pour tenter d’inverser la tendance et de regagner la confiance des Français, des membres du gouvernement ont décidé de jouer carte sur table.

Carlotti, première ministre à dévoiler son patrimoineEmboitant le pas à Laurent Wauquiez, le député-maire UMP de Puy-en-Velay (Haute-Loire) qui a détaillé dimanche son patrimoine dans un entretien accordé au JDD, des ministres ont, eux aussi, dévoilé la liste des biens qu’ils possèdent. Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée en charge des Personnes handicapées et à l’exclusion a d’ailleurs été le premier membre du gouvernement à se prêter à cet exercice de transparence. Sur son blog, elle a en effet déclaré posséder deux appartements ( à Marseille et en Haute-Corse) de 60 m2 carrés chacun et une maison de 120 m2 dans l’Hérault. Et alors que ces biens seraient estimés à 565.000 euros, la ministre détiendrait également des actions (pour 2.500 euros), des comptes courants d’épargne (plus de 20.000 euros), une assurance vie (40.000 euros) et deux voitures. Marie-Arlette Carlotti a par ailleurs précisé que ces biens ont été acquis grâce à son activité professionnelle (ndlr : elle est cadre dans l’aéronautique), ses indemnités d’élus, l’héritage de ses parents et les revenus de son mari. De son côté, le président de l’Assemblée nationale, Bruno Leroux s’est déclaré favorable à cette initiative.

Publicité
Wauquiez veut une "opération mains propres"Il faut une "opération mains propres", a par ailleurs estimé Laurent Wauquiez au JDD avant de souligner : "L’affaire Cahuzac ne doit pas être considérée comme une affaire isolée. Cette crise affecte au premier plan la gauche mais peut toucher tous les partis. Il faut un sursaut moral des politiques". Un avis visiblement partagé par Eva Joly, l’ancienne candidate EELV à la présidentielle, qui a appelé "tous les ministres à déclarer leur patrimoine". Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a, quant à lui, annoncé jeudi dernier dans un entretien accordé à La Nouvelle République du Centre-Ouest, "la fin du cumul des mandats, la transparence totale sur les patrimoines, la traque des conflits d’intérêts et la lutte contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité