Invitée mercredi à réagir à l'affaire Bygmalion, l'ancienne ministre en a profité pour régler ses comptes avec l'homme d'affaires. Selon NKM, Charles Beigbeder aurait bénéficié des prestations de la société de communication.

© AFP

L'après-municipales n'a pas entériné les relations conflictuelles entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Charles Beigbeder. Bien au contraire. L'ancienne candidate à la mairie de Paris semble avoir la rancune tenace et l'a fait savoir ce mercredi sur France Info.

Lire aussi : Municipales 2014 : Charles Beigbeder, le nouvel ennemi de NKM

"Les responsables de Bygmalion ne sont pas exactement mes amis"

Nathalie Kociusko-Morizet s'est exprimée sur l'affaire Bygmalion. Alors que l'UMP se retrouve une nouvelle fois embarassé par de nouvelles révélations du dossier, la députée de l'Essonne a préféré pointer du doigt la direction de la société de communication, taclant au passage Charles Beigbeder. "Quand vous regardez toute la nébuleuse autour de ça, vous découvrez quand même des trucs intéressants. Moi j’ai lu, dans Le Point, qu’on apprenait que monsieur Beigbeder, qui était un des dissidents de Paris, qui nous a fait beaucoup de mal, était un des actionnaires des sociétés de cette nébuleuse et un des possibles bénéficiaires de cette affaire. On comprend bien des choses", a t-elle déclaré.  "Les responsables de Bygmalion ne sont pas exactement mes amis. Ces gens là m'on combattu et depuis longtemps", a-t-elle ajouté.

Publicité
Le nom de Charles Beigbeder est en effet évoqué dans les colonnes du Point. Selon l'hebdomadaire, l'homme d'affaires est l'un des actionnaires de la société Leni. Celle-ci, prestataire d’Event & Cie, la filiale évènementielle de Bygmalion, a reçu près de "4 millions d'euros pour assurer le son et la vidéoprojection lors des meetings du candidat Sarkozy".

On l'a bien compris : Nathalie Kociusko-Morizet et Charles Beigbeder ne partiront pas en vacances ensemble...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité