Après avoir demandé la démission du président de l’UMP la semaine dernière, le député filloniste est de nouveau monté au créneau mardi. Dans une lettre ouverte, Lionel Tardy a non seulement déploré le "silence assourdissant des dirigeants" de l’UMP à propos de l’affaire Bygmalion mais également appelé Jean-François Copé à s’expliquer rapidement.

©AFP

AFP

Sa salve de la semaine dernière ne lui a pas suffi et Lionel Tardy a décidé d’en remettre une couche mardi. Alors que Jean-François Copé est actuellement au cœur de l’affaire Bygmalion, soupçonné d’avoir surfacturé des évènements en marge de la dernière campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, le député filloniste ne manque de l’enfoncer. Après avoir demandé sa démission vendredi dernier, celui-ci a en effet écrit une lettre ouverte au président de l’UMP. Dans ce courrier publié mardi sur son blog, le député UMP de Haute-Savoie s’en prend non seulement à lui mais également aux cadres du parti.

"Il est temps pour vous d’éclaire au plus vite les Français""Nous ne sommes pas ici sur un problème de ligne politique mais (…) mais de transparence au sein de notre famille politique", entame-t-il ainsi. "Je constate simplement, comme beaucoup d’élus et de militants, que depuis votre prise de fonction à la tête de l’UMP il y a maintenant presque deux ans, rien n’a été réglé… et qu’au contraire, les problèmes s’accumulent", explique ensuite Lionel Tardy. Et celui-ci de poursuivre son réquisitoire en appelant vivement le président du parti à s’expliquer à propos des accusations qui pèsent sur lui dans l’affaire Bygmalion : "Il est enfin temps pour vous, cher Jean-François, d’éclairer au plus vite les Français, militants et élus UMP ... faute de quoi l’UMP, notre parti, notre bien commun, n’y survivra pas".

Publicité
"Les militants et élus UMP de base disent STOP"Fort de cette mise en garde, le fiolloniste en a également profité pour lancer une attaque plus générale à la direction de l'UMP : "Face au silence assourdissant des dirigeants de notre parti, il est un moment où les Français, les militants et élus UMP de base disent STOP". Et Lionel Tardy de rappeler au député-maire de Meaux, à propos de sa gestion du parti: "Les Français, les militants et élus UMP de base ne votent pas pour Jean-François Copé mais pour l’UMP. Ce qui était vrai pour Nicolas Sarkozy ne l’est pas pour vous. Ils votent pour l’UMP, pour ses valeurs, son projet,... Faire croire le contraire et faire croire que notre victoire aux municipales vous est due fait sourire : nous devons cette victoire à nos candidats et au rejet du PS".

Vidéo sur le même thème - Affaire Bygmalion : l'UMP à l'heure des comptes !

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité