La ministre de l’Ecologie est accusée de s’être accaparée l’initiative d’un élu local et fait l’objet de vives critiques sur Twitter.

"Vote de ma proposition de l’interdiction de détruire les invendus alimentaires ou de les rendre impropre à la consommation (eau de Javel)", a tweeté Ségolène Royal vendredi. La ministre de l’Ecologie réagissait alors au vote d’une loi sur le gaspillage alimentaire au Parlement européen. Un message en apparence anodin mais qui a déclenché l’ire d’un élu local.

A lire aussi - Polémique du Nutella : Valls et Cazeneuve se moquent de Royal

Ségolène Royal est "dans l’imposture""Votre proposition ? Pourtant, je ne vous ai pas vu une seule fois. Ni sur le terrain, ni en audition", a en effet répliqué rapidement après Arash Derambarsh, élu municipal à Courbevoie (Hauts-de-Seine). Et celui-ci de dénoncer une "récupération" politique. Invité sur i>Télé, il a également affirmé que Ségolène Royal était "dans l’imposture". Selon lui, la ministre "a le comportement de tout ce qu’(il) déteste en politique". En cause : son tweet mais aussi un rendez-vous de travail qu’elle lui aurait refusé parce qu’elle était "débordée", a-t-il expliqué avant de railler : "Nous, c'est un travail de longue haleine, cela fait six mois que nous sommes sur le terrain (…) On est au XXIème siècle, on ne peut plus jouer les imposteurs. Les élus qui travaillent doivent être récompensés. Les autres sont des imposteurs".

Publicité
Et l’affaire n’en est pas restée là puisque les internautes s’en sont ensuite emparés. Sur Twiiter, certains ont même ironisé sur l’attitude de Ségolène Royal en "récupérant" à leur tour des faits de notoriété publique sous le hashtag "#TweeteCommeRoyal". "Pas mécontente que Moïse ait accepté de reprendre les commandements que je lui avais soufflés" ou encore "J'ai hésité entre la pomme et la poire pour Adam mais j'ai un soucis de digestion avec la poire ", a-t-on pu lire.