Dans "Carnets de pouvoir 2006-2013", Rama Yade, revient sur ses années passées au sein du gouvernement Fillon. L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy n’épargne rien ni personne, à commencer par Valérie Pécresse qu'elle accuse d'avoir tenu des propos racistes. Cette dernière se défend.

©AFP

Dans "Carnets de pouvoir 2006-2013", sorti la semaine dernière, Rama Yade revient sur ses années passées au gouvernement. L'ancienne minsitre de Nicolas Sarkozy, aujourd'hui vice-présidente de l'UDI, en profite pour régler quelques comptes. Elle y raconte notamment comment Valérie Pécresse se serait servie d'elle au moment des élections régionales de 2009. Celle-ci l'aurait alors sollicitée pour présenter sa candidature comme tête de liste dans le Val d’Oise, et ainsi séduire les électeurs d’origine africaine. Valérie Pécresse aurait alors utilisé des propos que Rama Yade juge racistes. "Il y a beaucoup d'Africains là-bas qui ont zéro degré de sens politique. Et toi tu sauras leur parler" rapporte-t-elle dans son livre.

Valérie Pécresse se défend

Publicité
Visée personnellement, l’actuelle secrétaire générale déléguée de l’UMP a aussi vite rétorqué, en démentant les propos de Rama Yade. Sur son blog, Valérie Pécresse se dit touchée par de tels mots : "Ils  sont blessants et portent atteinte à mon honneur. Ils sont contraires aux valeurs de respect de la personne humaine qui fondent tout mon combat politique". Rama Yade, qui était l’invitée de Laurent Ruquier samedi soir dans l’émission « On est pas couché », a tenté d’atténuer la polémique naissante en parlant de « maladresse » de la part de Valérie Pécresse. Ce qui n’empêche pas cette dernière de saisir son avocat. Valérie Pécresse se dit prête à aller devant le tribunal pour des poursuites judiciaires.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité