Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé que 14 députés seront sanctionnés financièrement à cause de leur manque d’assiduité dans la chambre haute.

Le président (Les Républicains) du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé mercredi que 14 députés se verront prélever 2 100 euros pour avoir trop été absents au cours du dernier trimestre 2015, indique Le Parisien.

"Nous avons 14 collègues qui se verront prélever pour insuffisance de présence 2 100 euros", a déclaré Gérard Larcher devant l'Association des journalistes parlementaires (AJP), tandis qu’il faisait le bilan des mesures en vigueur pour lutter contre l’absentéisme. "Mais je ne donnerai pas leur nom en pâture", a-t-il fait savoir.

La transparence a donc ses limites, on ne connaîtra pas qui parmi les 348 sénateurs n’ont pas été de zélés parlementaires.

Un sénateur peut perdre jusqu’à 4 000 euros

Cette sanction intervient presque un an après que Gérard Larcher a annoncé en mars 2015 la mise en place d’un dispositif de retenues financières qui porte à la fois sur l’indemnité de fonctions de l’élu et sur son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM).

Publicité
Au total, un sénateur qui ne viendrait pas assez aux travaux de la chambre haute peut être privé de 4 400 euros par mois, soit 13 200 euros sur un trimestre. Pour rappel, un sénateur gagne 7 100 euros brut auxquels il faut ajouter 6 037 euros d’indemnité représentative de frais de mandat, afin de faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de son mandat.

Vidéo sur le même thème : Micro-trottoir : L’utilité des sénateurs (Annecy)

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité