Le ministre de l’Education Nationale, Benoît Hamon, et la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, ont annoncé l’abandon de l’Abécédaire de l’égalité. A la place, une "mallette pédagogique" sera mise en place, Planet.fr fait le point sur cette mesure.

©AFP

AFP

De manière solennelle et vindicative, les ministres de l’Education Nationale et du Droit des femmes, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem ont défendu ce lundi dans les colonnes du Parisien leur nouveau plan pour lutter contre les inégalités homme-femme, dès le plus jeune âge. Ainsi, exit l’ABCD de l’égalité. Entaché par une rumeur lancée par Farida Belghoul, laquelle laissait entendre que des cours de masturbation étaient dispensés, ce dernier n’était expérimenté à ce jour que dans des écoles volontaires. 

L'ABCD de l'égalité se fondait sur une ensemble d'activités proposé aux enfants, afin qu'ils ne délimitent pas certains métiers ou activités à un sexe en particulier. Par exemple, une fille peut devenir policière et un garçon peut faire de la couture. Alors que le programme devait être généralisé pour la rentrée 2015, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem ont décidé de démocratiser le principe autrement, à l’aide de la formation des instituteurs et d’une "mallette pédagogique".

• Lire aussi : Polémique à l'école : Vincent Peillon dément l'apprentissage de la théorie du genre

La "mallette pédagogique", un ABCD allégé ?

Avec cette mallette, l’enfant ne sera donc plus au centre du programme pour l’égalité homme-femme. En effet, la sensibilisation se fera en amont, auprès du professeur. Ce dernier sera préparé pendant sa formation, s’il s’apprête à intégrer le corps enseignant. Pour les instituteurs déjà sur le terrain, des cours en continu leur seront dispensés.

Au-delà de la formation des professeurs, les élèves suivront des modules similaires à ceux de l’ABCD de l’égalité. Une "mallette pédagogique" sera ainsi mise à la disposition des enseignants. En cours d’élaboration rue de Grenelle, cette dernière sera constituée des activitées les mieux notées par le ministère du programme actuel. En ligne, la mallette pourra être également renforcée des témoignages des instituteurs qui ont porté volontairement l’ABCD de l’égalité auprès de leurs élèves cette année.

Publicité
Quant aux éventuelles polémiques qui pourraient sortir à propos de cette "boîte à outils" version Education nationale, les ministres se disent prêts. "Certains ont cru que l’école allait mettre en cause l’identité des enfants, comme si le fait que filles et garçons soient différents remettait en cause le fait qu’ils soient égaux. (…) Je ne me laisserai pas intimider", a ainsi prévenu Benoît Hamon auprès du Parisien.

A voir sur ce thème : retour sa la fâcheuse réforme des rythmes scolaires

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité