Le Président de la République aura 40 ans le 21 décembre prochain. L'occasion pour lui d'anticiper l'évènement de quelques jours et de le célébrer en famille non loin du château de Chambord. Tout simplement ? 

Pour marquer l'évènement, Emmanuel Macron a eu une idée. Celle de célébrer en famille et à ses frais son entrée dans la quarantaine en séjournant ce week-end près du château de Chambord. Au programme des festivités : quelques nuitées dans le gîte des Réfractaires au pied du château. Un établissement haut de gamme classé 4 étoiles qui dispose, tel que l'indique son site, d'un remarquable confort, d'une décoration épurée et qui se révèle idéal pour se ressourcer. Prix du week-end en basse saison ? 800 euros TTC.

Selon La Nouvelle République, il se pourrait qu'Emmanuel et Brigitte Macron se rendent le samedi au Zoo de Beauval situé à une heure de route environ. Histoire, notamment, de saluer le petit panda, désormais connu sous le nom de Yuan Meng pour "réalisation d'un rêve, d'un souhait".

Point d'orgue de ce week-end ? La fête d'anniversaire organisée le samedi soir "dans les salons du château de Chambord, après l'heure de fermeture de la visite", indique Le Figaro, précisant, par là même, que cela devient magique "quand le domaine est fermé au public, les hôtes ont le château pour eux…". Le Président de la République a, en effet, choisi de louer la salle François Ier afin de recevoir ses invités.

"Boum à #Chambord pour l'anniv' à Manu !"

De fait, si l'Elysée a tenu à préciser que ce week-end dans le Loir-et-Cher a été financé en utilisant "les deniers personnels" du Président de la République, cet anniversaire est loin de faire l'unanimité du côté de l'opposition. Et les réactions pleuvent. En témoigne le tweete très ironique du député Adrien Quatennens : "Boum à #Chambord pour l'anniv' à Manu ! Assiettes en carton, bonbecs et cotillons".

De son côté, Jean-Luc Mélenchon y est également aller de son commentaire : "Quelle drôle d’idée ! Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m’exaspère, je trouve ça ridicule".

Autre adversaire politique, autre remarque : "Qui c'est le roi ?", demande également Lionnel Luca des Républicains. 

Publicité
Quant à la sénatrice écologiste Esther Benbassa, cette dernière a tenu à établir un parallèle entre cette fête et la décision d'Emmanuel Macron de ne pas accorder de coup de pouce plus important quant à la hausse du Smic prévue en janvier 2018. "Les deux infos tombent en même temps. On a connu communication mieux maîtrisée…", a-t-elle conclu sur Twitter.

En vidéo - Emmanuel Macron "s'éclipse" du sommet européen pour fêter ses noces d'étain

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité