Carla Bruni-Sarkozy a récemment accepté d’en dire un peu plus sur ses projets en cas de candidature de son mari à la prochaine élection présidentielle. Une chose est sûre, la chanteuse veut rester une "femme libre".

Carla Bruni-Sarkozy a souvent répété que son expérience de Première dame n’avait pas été facile. En effet, si elle en a reconnu les avantages certains, elle a aussi souvent confié à quel point elle il lui avait difficile d’encaisser les critiques dont elle et son mari ont fait l’objet. Pourtant, à un an et demi de la prochaine élection présidentielle et alors que sonNicolas Sarkozy n’a toujours pas clairement annoncé ses intentions, l’ancien mannequin semble prêt à réitérer l’expérience. "Par principe et par tendresse, je suis toujours favorable à ce que fait mon homme", a-t-elle expliqué au Figaro Magazine paru vendredi dernier.

A lire aussi – Carla Bruni-Sarkozy : les secrets du Cap Nègre, sa maison de famille

Publicité
Elle ne renoncera pas à la musique même si elle redevient Première dameMais si Carla Bruni-Sarkozy se montre loyale envers son mari, elle compte également demeurer fidèle à sa liberté retrouvée. Pendant les quatre ans qu’elle a passés à l’Elysée, l’ex-Première dame avait été contrainte de mettre sa carrière de chanteuse entre parenthèses. Mais si son mari venait à être élu une seconde fois, l’artiste prévient d’ores et déjà qu’elle ne recommencera pas. "Je suis contre le fait de sacrifier son travail pour son conjoint et je travaille depuis que j’ai l’âge de 18 ans, donc il me semble peu probable que j’arrête un jour", a-t-elle déclaré au magazine. Et Carla Bruni-Sarkozy d’ajouter que le patron des Républicains serait lui-même "déçu" si elle venait à "arrêter de travailler" car "il aime bien partager ma musique".

En vidéo - Nicolas Sarkozy agacé par son épouse, Carla Bruni ?

Publicité