Revue du web
Rassemblement de policiers, le 20 octobre 2016 à Paris
Avec AFP : Une
Manque de moyens, travail "dénaturé", syndicalistes "vendus" et hiérarchie "carriériste": des policiers interrogés par l'AFP ne mâchent par leurs mots pour expliquer la profondeur du malaise qui les pousse à se mobiliser depuis dix jours.
Publicité