Vidéos A la une
"Un spectacle affligeant", c'est ainsi qu'Henri Guaino a qualifié les primaires de droite et de gauche, ce lundi sur BFMTV. "La primaire c'est une très mauvaise idée, mais j'y réfléchis", a affirmé celui qui fut la plume de Nicolas Sarkozy. Ce système traduirait, selon lui, "une crispation du régime des partis". "L'élection présidentielle n'a de sens que si elle permet d'élire l'homme ou la femme de la nation au-delà des partis", a-t-il estimé. "La politique française mérite d'être profondément changée", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il serait candidat s'il pensait pouvoir "faire bouger les lignes".
Publicité