Vidéos A la une
Avant un débat qui s'annonce houleux, la ministre a présenté son texte aux députés. "Le cap est fixé et doit être tenu, la meilleure façon d'arriver à bon port n'est pas de faire des embardées". Elle vante un texte juste : "Nous redressons les comptes sociaux sans remettre en cause la qualité et le niveau de la protection sociale " ..." "il s'agit d'une politique progressiste et je n'ai pas peur des mots d'une politique de gauche." Une politique qui donne des résultats "le déficit du régime général a diminué de près de 30 %." Elle est revenue également sur le gel des retraites : "Les petites retraites ne seront pas touchées." Voir le dossier de la rédaction : Financement de la sécurité sociale : le débat s'annonce houleux
Publicité