Vidéos A la une
Le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) est actuellement examiné par les députés. Il s'agit du deuxième volet du Pacte de responsabilité, très contesté par les "frondeurs" socialistes. La baisse des cotisations patronales a été votée mardi pour encourager l'embauche. Elsa Mondin-Gava
Vidéos A la une
Lundi, le secrétaire d'État au budget Christian Eckert a demandé la "réserve des votes", c'est-à-dire le report des votes sur le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale, à la surprise générale. Le gouvernement craignait de ne pas disposer de la majorité loyaliste dans l'hémicycle, d'autant que les amendements au PLFRSS proposés par les "frondeurs" socialistes l'inquiétaient. Elsa Mondin-Gava
Vidéos A la une
L'examen du projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) débute lundi à l'Assemblée. Il s'agit du deuxième volet du projet de loi de finances rectificative (PLFR) dont le vote solennel aura lieu mardi dans l'hémicycle. Les "frondeurs" socialistes espèrent toujours faire passer leurs amendements. L'aile gauche du PS s'oppose notamment au gel des retraites. Rym Ben Ameur
Vidéos A la une
Le projet de loi de finances rectificatif de la sécurité sociale.présentation (PLFRSS) est présenté ce 18 juin. Il prévoit un allègement des cotisations pour les artisans et les travailleurs indépendants, dont les aides à domicile.
Publicité