Vidéos Alaune
A l'occasion d'une question sur l'éducation, il rappelle que le parlement est seul souverain pour débattre du budget, à propos du grand Paris, il le martèle aussi ... Même chose du côté du ministre des Finances Michel Sapin. Dans quelques heures, le budget 2015 sera transmis à Bruxelles ... mais le gouvernement tient a rappelé que c'est en France que se décide l'avenir du pays. Bruno Le Maire demande au Premier ministre des preuves de sa volonté de réformer 'in english'. Enfin, Laurent Fabius, interrogé sur le sort de Kobané, souligne les contradictions de la Turquie.
Vidéos Alaune
Christophe Léonard ne fait pas partie des têtes d'affiche des frondeurs du groupe PS, et pourtant c'est finalement le seul à être allé au bout de sa logique."Je m'étais abstenu sur le pacte de stabilité du 29 avril, il m'a semblé cohérent et naturel de m'abstenir" justifie cet élu des Ardennes à qui l'on apprend ce mardi matin qu'il est le seul à avoir voté ainsi. "J'attends des contreparties au pacte de responsabilités, je n'ai pas l'impression d'être un rebelle", conclut simplement le "frondeur". Propos recueillis par Elisa Bertholomey
Vidéos Alaune
Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) est soumis au vote des députés mardi après-midi. Tous les regards sont tournés vers les "frondeurs" socialistes, qui critiquent vivement le texte. Mais la plupart voteront le collectif budgétaire pour éviter de mettre la majorité en difficulté. Élisa Bertholomey, François Goulin et Charles Villanove
Vidéos Alaune
L'examen du projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) débute lundi à l'Assemblée. Il s'agit du deuxième volet du projet de loi de finances rectificative (PLFR) dont le vote solennel aura lieu mardi dans l'hémicycle. Les "frondeurs" socialistes espèrent toujours faire passer leurs amendements. L'aile gauche du PS s'oppose notamment au gel des retraites. Rym Ben Ameur
Vidéos Alaune
Jeudi, les députés ont terminé l'examen du collectif budgétaire. Mais un des amendements au projet de loi de finances rectificative n'est pas passé inaperçu : il s'agit de la taxation des nuits d'hôtel. La taxe de séjour payée par les clients pourrait être multipliée par cinq. Les professionnels de l'hôtellerie dénoncent un "racket" des Français. Les explications de François Goulin, avec Charles Villanove et Sarah Farjot
Vidéos Alaune
Les députés de la majorité se divisent autour du projet de loi de finances rectificative, en débat dans l'hémicycle. Les "frondeurs" socialistes, écologistes et communistes proposent des amendements au texte, tandis que les députés légitimistes tentent de les rappeler à l'ordre. Le vote solennel du collectif budgétaire aura lieu mardi à l'Assemblée. Élisa Bertholomey
Vidéos Alaune
Lundi, les députés ont voté la réduction d'impôts prévue pour 3,7 millions de ménages. Mais le débat sur le collectif budgétaire 2014 s'annonce tendu, alors que les "frondeurs" du PS ont préparé une quinzaine d'amendements au texte. Le premier d'entre eux a d'ailleurs déjà été adopté par l'Assemblée, contre l'avis du gouvernement : une première victoire pour les "frondeurs", qui s'opposent à la politique économique de Matignon. Élisa Bertholomey
Vidéos Alaune
Le gouvernement veut soigner sa majorité, à l'approche du vote du projet de loi de finances rectificative. Pour s'assurer du soutien du parti écologiste, Manuel Valls s'est rendu à la réunion du groupe parlementaire, mardi. Les Verts n'ont pas encore décidé s'ils voteraient le collectif budgétaire 2014. L'annonce d'une écotaxe a minima ne va pas dans le sens de Matignon, d'autant que les députés écolos n'excluent pas de s'allier aux "frondeurs" du PS sur certains amendements. Kathia Gilder
Vidéos Alaune
Le ministre des Finances est venu présenter le projet de loi de finances rectificative " acte 1 du pacte de responsabilité et de solidarité" . Il a insisté sur la mesure fiscale en direction des ménages les plus modestes : un allégement d'impôt dès cet automne. 3.7 millions de foyers fiscaux concernés, "les classes moyennes " martèle le ministre. "Le gouvernement assume cette priroité donnée aux revenus modestes, aux classes moyennes". Michel Sapin qui se veut rassurant " je sais qu'il existe des craintes sur l'impact des ces économies sur la croissance."
Vidéos Alaune
A l'issue de la réunion de groupe mardi matin, Manuel Valls s'est déclaré "confiant" et a réaffirmé l'unité de la majorité. Le projet de loi de finances rectificative a occupé les discussions, et les frondeurs du PS n'ont pas encore déposé d'amendements. Mais ils n'abandonnent pas cette possibilité. Jean-Baptiste Daoulas et Sarah Farjot
Vidéos Alaune
Le collectif budgétaire de 2014 porté par le ministre des finances a été adopté mercredi en Conseil des ministres. Aux 3,7 millions de foyers initialement concernés par les allègements fiscaux s'ajoutent un demi million de familles. Près de deux millions de foyers sortiront de l'impôt. Selon le gouvernement, ces réductions d'impôts seront financées par la lutte contre la fraude fiscale. Quatre milliards d'euros d'économies supplémentaires doivent ainsi être réalisés cette année. Rym Ben Ameur
Vidéos Alaune
Le projet de loi de finances rectificatif pour 2014 est présenté mercredi 11 juin en conseil des ministres. Et il ne plaît pas à tout le monde au sein de la majorité. Réunis dans le collectif "L'appel des 100", les frondeurs réclament plus de pouvoir d'achat et des aides ciblées pour les entreprises. François Goulin
Vidéos Alaune
Ils lancent leur plateforme cette semaine et entendent peser sur le débat sur le collectif budgétaire. Qui sont-ils ? Combien sont ils ? Aurélie Marcireau revient sur les "frondeurs" du groupe socialiste.
Publicité