Vidéos à la une
La fonte printanière est amorcée. Un immense bloc de glace s'est détaché de la banquise arctique. Les habitants de la côte de Terre-Neuve, au Canada, pouvaient alors apercevoir ces icebergs géants partir à la dérive lors du week-end de Pâques. Le phénomène s'explique par des vents importants qui emmènent ces impressionnantes masses de glace de l'Atlantique Nord vers le sud, mais aussi par le réchauffement climatique. Le plus grand iceberg mesurait près de 46 mètres de hauteur.
Technologies
Mercredi, l'astéroïde 2012-JO25 a frôlé la planète Terre. Le gros caillou, très attendu par les astronomes, a été photographié par la NASA. Découvrez les premières images. 
Technologies
Mardi soir, le satellite naturel de la Terre était censé apparaître en rose. Mais en réalité, elle n'est pas vraiment de cette couleur. Explications.
Vidéos à la une
Avec dans son sillage de fortes pluies, des vents pouvant dépasser les 200km/h, une importante houle susceptible de générer des inondations, le cyclone Cook se présente comme très puissant. Il a déjà fait des dégâts sur son passage en Nouvelle Calédonie qui a été placée en alerte. Il n'y aura pas d'améliorations avant mardi en toute fin de journée.
Technologies
Un astéroïde, qualifié comme "potentiellement dangereux" par la NASA, devrait frôler la Terre le 19 avril prochain. Aucun autre astéroïde aussi gros n'est attendu avant 2027.
Vidéos à la une
Un bébé orang-outan de Bornéo est né, dimanche, au zoo de Chester, en Angleterre. Cet événement ne s'était pas produit depuis 10 ans, au sein de l'établissement. L'animal qui reste constamment avec sa mère n'a pas encore de prénom. C'est une très bonne nouvelle car l'espèce est menacée. En effet, il ne reste que 55.000 orangs-outans de Bornéo dans le monde.
Vidéos à la une
Donald Trump a signé, mardi, un décret ordonnant un réexamen de la mesure phare de son prédécesseur, Barack Obama, sur le climat qui imposait aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. De son côté, Vladimir Poutine a remis en cause, jeudi, la part de l'homme dans le réchauffement climatique. Nicolas Hulot, président de la Fondation pour la nature et l'homme, a réagi à ces annonces, ce vendredi, sur BFMTV: "C'est un véritable bras d'honneur qui est fait à nos enfants (...) C'est la pire nouvelle que l'on pouvait attendre (...) Si un jour la notion d'écocide est reconnue en droit international, Donald Trump sera coupable de crimes contre l'humanité".
Vidéos à la une
Avec le basculement à l'heure d'été ce dimanche et la hausse des températures, les Français ont profité d'un premier week-end aux allures estivales en ce début de printemps. A Cassis, dans les Bouches-du-Rhône, chacun a profité du soleil à sa façon : baignade, pétanque ou sport de raquette avant le traditionnel apéro en terrasse. "Les touristes sont déjà là, cela fait plaisir, la terrasse est pleine", se réjouit un restaurateur.
Vidéos à la une
Sept tortues de l'espèce protégée Caretta Caretta ont été remises à la mer au large des côtes Italiennes de Pescara. Une opération réalisée par les garde-côtes italiens en collaboration avec le centre d'étude des cétacés basé dans la région des Abruzzes.
Environnement
Selon un complotiste russe autoproclamé astronome, un astéroïde va frapper la Terre le 16 février prochain. "Des tsunamis monstrueux" se produiront assure-t-il !
Environnement
Dans cet univers incommensurable, notre planète court toujours le risque de se faire frapper par un objet spatial. Quelles sont les probabilités d'une telle collision ? Et quels peuvent être les dégâts possibles ? 
Technologies
En novembre dernier, l’astronaute français Thomas Pesquet avait rejoint la Station spatiale internationale, située à 400 kilomètres d’altitude. Découvrez les plus belles photos prises depuis l’Espace. 
Société
Un chercheur annonce la fin du monde dans dix mois. Selon lui, l'élite mondiale serait au courant et envisagerait de construire des abris pour survivre !
Environnement
Une nouvelle année s'achève, et les mystères de l'espace restent entiers. L'astronaute français Thomas Pesquet a atterri récemment à la Station spatiale internationale afin de nous faire partager ses superbes photos.
Société
Des théoriciens du complot affirment qu'une planète rouge baptisée "Planet X" ou "Nibiru", surgie d'une obscure et lointaine galaxie, frappera la Terre dans les prochains mois.
Vidéos à la une
Inscrite dans la loi sur la transition énergétique, l'interdiction des sacs plastique fins va entrer en vigueur en deux temps: le 1er juillet 2016 pour les sacs de caisse et le 1er janvier 2017 pour les sacs d'emballage des fruits et légumes. Pour les remplacer, des sacs en plastique épais, en amidon ou en tissu. Dans les Vosges, une PME en fabrique depuis 9 ans. Elle a vu la demande exploser ces dernières années.
Vidéos à la une
Il y a deux semaines, le compositeur Ludivico Enaudi s'est rendu en Arctique à bord du navire de Greenpeace. Il y a installé son piano et il a...
Vidéos à la une
Chaque année en France, la pollution de l'air due aux particules fines représente 9% de la mortalité, ce qui en fait la troisième cause de décès par maladie après le tabac et l'alcool, selon une étude de l'agence Santé publique France publiée ce mardi. Dans une grande ville, la pollution entrainerait la perte de 15 mois d'espérance de vie en moyenne contre 9 mois dans les zones rurales.
Vidéos à la une
L'Alsace a connu un printemps particulièrement maussade. Alors que le mois n'est pas encore fini, il a plu 1,5 fois plus qu'un mois de juin habituel. Les fruits d'été souffrent de ce trop-plein d'eau. Une bonne partie des récoltes est fichue dans le Bas-Rhin.
Société
Les chercheurs de la NASA ont découvert un astéroïde qui tourne en orbite autour de la planète Terre. 
Vidéos à la une
L'A10 est toujours fermée dans les deux sens de circulation aux environs d'Orléans ce mardi, soit une semaine après le début des inondations. La remise en état de l'autoroute mobilise pas moins de 500 personnes qui ont déployé les grands moyens. 3.000 sacs de gravats de deux tonnes chacun ont été disposés afin de retenir l'eau et pour la recueillir, un bassin de la taille d'un terrain de football a été construit à côté de la route. Resteront ensuite les travaux d'assèchement, les inspections puis le nettoyage de la chaussé pour que les 40.000 véhicules qui empruntent quotidiennement l'axe puissent y revenir.
Vidéos à la une
Etienne Desplanques, directeur de cabinet de la préfecture du Pas-de-Calais, est revenu sur les intempéries qui ont touché le département ce mardi. Un septuagénaire a été emporté par les flots. "Depuis 16 heures nous sommes confrontés à de très fortes pluies avec des orages qui sont montés du sud du département vers le nord", a-t-il détaillé. "Elles ont provoqué des montées des eaux. Sur la commune de Mondicourt à proximité de la RN25. Un automobiliste de 77 ans a emprunté une route inondée et son véhicule a été emporté par les eaux. Il n'est pas parvenu à s'extraire de son véhicule et il est décédé", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
"Le retour à la normale prendra du temps", a reconnu Ségolène Royal ce lundi sur BFMTV, alors que la décrue après les inondations de ces derniers jours est amorcée. La ministre de l'Environnement a estimé que les sinistrés devaient être conscients de cette réalité pour mieux accepter le traumatisme sans attendre que "les choses se remettent comme par magie". "Au moment des décrues il ne faut pas relâcher les efforts", a-t-elle par ailleurs indiqué, rappelant qu'avec l'écoulement des eaux pouvaient surgir des "pollutions de différents types", ou encore les possibles effondrements de "digues ou d'ouvrages hydrauliques". La candidate à la présidentielle de 2007 a assuré qu'il y aurait un "contrôle régulier de l'eau potable pour éviter un problème sanitaire".
Vidéos à la une
La crue tardive de l'Essonne inquiète à Itteville. Un ancien site de transformation pétrolière se trouve juste à côté de la rivière en crue. Des centaines de produits toxiques y sont enterrés. Avec la pression de l'eau, les éléments polluants pourraient infiltrer la nappe phréatique ou se déverser dans le cours de l'Essonne, avec un risque de pollution majeur.
Vidéos à la une
Anne Hidalgo a indiqué ce lundi sur BFMTV qu'elle avait "prévu de faire une déclaration pour Paris de catastrophe naturelle", à la suite des inondations exceptionnelles qui se sont abattues sur la ville lumière ces derniers jours. La maire PS de la capitale a expliqué que les intempéries avaient eu un impact économique qui concernait "notamment le fleuve", "les bateaux mouches, les restaurants". Elle a précisé qu'elle réunirait tous "les acteurs", pour faire le point sur la situation et apporter l'aide nécessaire.
Vidéos à la une
Ségolène Royal a estimé, ce lundi sur BFMTV, que les inondations dont la France a été victime ces derniers jours étaient "une leçon d'environnement". Pour la ministre de l'Environnement, elles traduisent l'urgence de "cesser de détruire l'environnement. "Il faut trouver un juste équilibre entre aménagement et protection de la nature". Sur la même longueur d'ondes que François Hollande, elle a assuré que ce type de catastrophes naturelles étaient vouées à se répéter, "avec le dérèglement climatique et le réchauffement climatique". Celle qui a hérité de la présidence de la COP21 a d'ailleurs insisté sur l'importance d'"appliquer l'accord de Paris sur le climat", pour endiguer ce phénomène.
Vidéos à la une
Dans le centre de Nemours, en Seine-et-Marne, où l'eau descend lentement depuis vendredi matin, les commerçants commencent à découvrir les ravages des inondations. Les sinistrés tentent de sauver ce qui peut encore l'être mais pour certains, tout est perdu.
Vidéos à la une
Protéger Paris avant tout le reste des inondations, la rumeur a fait son chemin mais reste démentie par Emma Haziza, experte en gestion des risques d'inondations. "C'est faux vu la configuration de ce qui s'est passé en amont", affirme-t-elle, estimant que ce sont "les précipitations abondantes qui ont généré une très forte réaction des cours d'eau". "On n'a jamais cherché à sur-inondé ces zones", martèle Emma Haziza. "Bien sûr qu'il faut protéger Paris car c'est le poumon économique de la France", a toutefois indiqué la spécialiste.
Vidéos à la une
Le centre-ville de Nemours en Seine-et-Marne a été évacué en raison de la crue du Loing. Certains habitants de la ville partis dans la précipitation mercredi soir ou ce jeudi matin, ont oublié des affaires importantes chez eux. Avec l'aide de bénévoles, ils sont retournés chez eux. BFMTV a même pu suivre un habitant qui est allé récupérer ses animaux de compagnie.
Vidéos à la une
Ségolène Royal est allée constater, ce mercredi, les inondations dans la ville de Nemours dans le Loiret. "3.000 personnes ont été évacuées. C'est difficile à organiser mais tout s'est bien passé. Il y a un élan de solidarité", a indiqué la ministre de l'Environnement sur BFMTV. Elle a souligné le professionnalisme de tous les acteurs des services publics mobilisés.

Pages

Publicité