Vidéos A la une
C'est la porte d'entrée vers la Syrie. En décembre 2013, un mineur français non accompagné a pris un vol pour Istambul, en Turquie, dans l'optique de rejoindre les rangs de Daesh. A l'aéroport de Nice, la police de l'air et des frontières ne l'empêche pas d'embarquer. Inacceptable pour la mère de l'adolescent qui a décidé de porter plainte contre l'Etat. Le ministère de l'Intérieur refuse de l'indemniser, son fils n'ayant fait l'objet d'aucune interdiction de sortie du territoire.
Publicité