Le gouverneur de la Banque de France a proposé jeudi d’abaisser le taux de rémunération du Livret A à 0,75%, contre 1% actuellement. Ce taux pourrait pourtant baisser jusqu’à 0,25%. 

1%, 0,75%, 0,25%... A combien va être fixé le taux du Livret A au mois de février ? Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, semble avoir tranché et a proposé jeudi d’abaisser le taux de rémunération du produit d’épargne à 0,75%, contre 1% actuellement. "Je propose 0,75%. Economiquement, je devrais proposer un peu plus bas, 0,50% sans aller jusqu'à 0,25%, mais je veux tenir compte de la psychologie des épargnants. Donc je pense qu'il faut faire un mouvement d'une ampleur relativement limitée", a-t-il expliqué sur Europe 1.

S’il est fixé à ce niveau, ce taux à 0,75% serait le plus bas jamais enregistré depuis la création du Livret A en 1818. Un taux qui serait toutefois un moindre mal pour les épargnants. A compter du 1er février, le taux du Livret A devait en effet une nouvelle fois reculer pour atteindre un taux historique de 0,25%, si le gouverneur de la Banque de France respectait la formule permettant de le calculer, en se basant notamment sur l’inflation.

"Besoin de dynamiser la croissance"

Publicité
Pas question donc de descendre aussi bas, mais pas question non plus de garder le même taux. "Rester à 1,0%, ce serait totalement irresponsable et je ne veux pas le proposer (...) car nous avons absolument besoin de dynamiser la croissance et l'emploi", a ajouté Christian Noyer. Les sommes placées sur le Livret A permettent en effet de financer divers secteurs, dont celui du logement social, selon le gouverneur de la Banque de France.

En vidéo sur le même thème : Le Livret A n’a jamais aussi peu rapporté depuis sa création 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité